19.03.21
19:37

"Les vacances de Pâques pourraient être anticipées d'une semaine"

A l'issue de la conférence de presse du Comité de concertation, le ministre des Indépendants, des PME et des Classes moyennes David Clarinval (MR) a rappelé que les jeunes sont à l'origine de l'explosion des chiffres actuels.

"Même si cela ne se traduit pas encore vraiment dans les hôpitaux",

a-t-il déclaré.

On constate par ailleurs une augmentation du nombre de contaminations et de clusters dans l'enseignement. 

"Les écoles sont aussi un des principaux foyers de contamination Les enfants ramènent davantage le virus chez eux. Ce qui déclenche rapidement le cycle de contagion. Réduire le plus possible les contacts: c'est la seule solution pour casser cette chaîne.",

a indiqué le Premier ministre Alexander De Croo lors de la conférence de presse de ce vendredi.

Ecoles et entreprises sont aujourd'hui les principaux foyers de contamination. En conséquence, le Comité de concertation suspend le plan plein air, vise plus de tests dans les entreprises et demande que des mesures soient prises dans l'enseignement 

Le Comité de concertation demande aux ministres de l'Enseignement d'élaborer pour ce lundi 22 mars un plan détaillé et complet permettant de limiter au plus vite le nombre de contaminations et de clusters dans les écoles. 

"Par exemple, anticiper d'une semaine les vacances de Pâques, ce qui permettrait d'avoir des vacances de trois semaines et dès de diminuer les contaminations chez les jeunes. Ce qui permet de maintenir ouverts les autres secteurs."

L'objectif est donc d'éviter la fermeture des métiers de contact et des commerces en établissant une mesure à court terme dans les écoles pour rafraichir les contaminations établies dans ce secteur, selon David Clarinval.

Cela dans le but de maintenir les écoles ouvertes à 100% dès le 19 avril, jour de la rentrée et de permettre à l'Horeca, à la culture et à l'événementiel de reprendre début mai.

 

 

LN24

Partager cet article

En lien avec l'article