25.02.21
16:01

Les masques toxiques, "un scandale d'Etat"

"On rêve tous d'être déconfinés," a déclaré Catherine Fonck, cheffe de groupe cdH à la Chambre, au micro de Romuald La Morté ce jeudi. "Mais le job du gouvernement, c'est de rendre ce déconfinement possible. La vraie porte de sortie c'est la vaccination et là-dessus, la Belgique, qui n'ose même pas se remettre en question, peut, et doit, faire beaucoup mieux et beaucoup plus vite." 

Une campagne de vaccination belge qui lui "fait mal aux tripes. On a des couacs tous les jours. On a plus de 300.000 doses qui sont dans des congélateurs, en stock, en attente. Mais quand est-ce qu'on va passer au principe de doses délivrées, doses administrées dans le bras. Ca ne sert à rien de les garder. D'autant plus que les dernières études ont montré qu'il y avait un peu de souplesse en la matière. Quand est-ce qu'on va collaborer avec des médecins généralistes et spécialistes plutôt que faire ça dans des centres de vaccination sans qu'il y ait cette confiance nécessaire? Quand est-ce qu'on va revoir les modalités de convocation? Quand on se retrouve avec des personnes convoquées alors qu'elles ont déjà été vaccinées ou qu'elles sont décédées, c'est inacceptable.(...) On va le moins vite en Belgique et on est dans l'incapacité de déployer une stratégie de vaccination rapide, alors que c'est cela la porte de sortie."

Concernant les masques potentiellement toxiques qui avaient été distribués par le gouvernement, "c'est un scandale d'Etat', affirme Catherine Fonck. "Le ministre de la Santé a décidé de lancer le signal qu'uil ne fallait plus les porter. C'est un minimum, mais ça ne dédouane pas ni la Défense, ni les ministres du gouvernement de voir ce qui s'est passé, de demander des comptes et de s'assurer de voir qu'il n'y a pas de risques sur les autres masques en Belgique. 

Partager cet article