17.02.21
09:02

"Nous avons un plan B pour contrer la fermeture prolongée des centres de vaccination"

Alain Maron, le ministre bruxellois de la Santé, était l’invité politique de Martin Buxant ce mercredi matin. Il est revenu sur la fermeture du grand centre de vaccination du Heysel, déjà… fermé jusqu’à jeudi, et sur l'existence d'un plan B.

 

À peine ouvert, déjà fermé. Le centre de vaccination du Heysel est, pour le moment, inopérationnel, en raison d'un problème informatique. “J’ai appris hier qu’il y avait un couac informatique de la plateforme interfédérale qui touche les centres de vaccination qui sont ouverts, en Flandre et à Bruxelles”, a expliqué Alain Maron. Un bug qui engendre un blocage des convocations adressées à la population pour aller se faire vacciner. “Les emails, les sms et les convocations papiers sont restées coincées dans la machine. On y travaille d’arrache-pied, sous la responsabilité du Fédéral.”

Le ministre bruxellois admet que ce genre de problème ne devrait pas arriver, mais souligne l’existence d’un plan B. “Nous l’avons déjà activé pour le centre Pacheco, pour pouvoir rouvrir plus tôt. Nous avons un système régional de convocation et nous pourrons activer ce plan B si le système fédéral ne fonctionne pas dans les heures qui viennent.” Le point avec le Fédéral doit être fait en cours de journée précise Alain Maron. “Nous en saurons davantage sur les intentions du fédéral. Si cela coince, on passera au plan B.”

Au niveau des chiffres, en Région Bruxelloise, “ils se situent dans la moyenne belge. On est sur un plateau descendant. Néanmoins, le taux de reproduction du virus tourne toujours autour de 1, il est juste en dessous. On reste toujours sur le fil. La présence des variants l’empêche de descendre plus vite, car ils sont plus contagieux et ils représentent un nombre de plus en plus grand des infections. Du côté des hôpitaux, 15% des lits soins intensifs Covid sont occupés. La pression est normale, mais les hôpitaux sortent à peine d’une période très dure, avec un personnel sur les genoux, tant au niveau moral que physique.”

 

Partager cet article

En lien avec l'article