12.02.21
14:33

"On crée des bases de données monumentales avec des finalités qui ne sont pas claires"

"Tout est flou dans ce texte."

La Ligue des Droits humains a introduit un recours au Conseil d’Etat contre l’arrêté ministériel concernant le tracing des travailleurs. Cet arrêté ministériel qui date du 12 janvier prévoit que l’ONSS, l’Office national de sécurité sociale, soit dotée de moyens étendus pour tracer largement les travailleurs au moyen d’outils technologiques développés.  Mais pour la Ligue cet arrêté porte sévèrement, injustement et illégalement, atteinte à notre vie privée. Olivia Venet, présidente de la Ligue des Droits humains répond aux questions de Saskia Violette.

Partager cet article