09.02.21
14:48

La Wallonie aura vacciné cette semaine 77% du personnel exposé dans les hôpitaux

La campagne de vaccination bat son plein, selon Christie Morreale: "Nous sommes trois semaines à l’avance par rapport au programme initial".

La ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale (PS), a affirmé lors de la commission du parlement régional hier matin que 77% du personnel soignant exposé au Covid serait vacciné d'ici la fin de cette semaine. Pendant ce temps, la vaccination dans les maisons de repos est quasiment terminée:

"A l’heure actuelle, nous avons 5 ou 6 établissements qui sont protégés, avec une dizaine de jours qui se sont écoulés depuis que la deuxième dose de vaccin y a été administrée"

a expliqué la ministre. 

La campagne de vaccination va également s'accélérer dans les centres d’hébergement pour personnes handicapées, où plus de 3.000 personnes recevront leur première dose cette semaine.

Christie Morreale s'est également félicitée de l'avancement de la vaccination en Wallonie. "Nous sommes trois semaines à l’avance par rapport au programme initial". 

Selon la ministre wallonne de la Santé, il y a une participation "très encourageante" de la population. "Les chiffres de la vaccination sont bons en Wallonie. Jusqu’à présent, nous n’avons pas encore rencontré de groupes où moins de 70 % des gens acceptent de se faire vacciner. Pour le personnel hospitalier, nous en sommes à 82 % d’adhésion," a-t-elle dit, ajoutant que rendre la vaccination obligatoire ne serait pas une bonne idée. "Rendre la vaccination obligatoire conduirait de toute façon à des résultats inverses de ceux qu’on veut atteindre. Nous devons continuer dans la voie de la pédagogie et du libre choix", a poursuivi la ministre.

 

"Nous sommes capables de vacciner plus" 

Christie Morreale assure que la Wallonie serait capable d'assumer une vaccination plus intensive.

 "Nous avons tous envie de vacciner plus vite et nous en sommes capables opérationnellement, mais tout dépend des doses que nous recevons. Nous sommes informés le vendredi des doses dont nous disposerons la semaine suivante. Ce n’est pas simple mais nous devons maintenir la voilure",

a conclu Christie Morreale.

Partager cet article