04.02.21
17:24

"On cherche des excuses plutôt que des solutions"

Raoul Hedebouw, chef de groupe PVDA-PTB à la Chambre, était au micro de Romuald La Morté. Le porte-parole du PTB est inquiet du peu de débats démocratiques au Parlement, notamment concernant l'avant-projet de loi du ministre Vandenbroucke.

"Il y a quand même des lois intrusives contre les droits démocratiques des gens qui sont votées. Des couvre-feux, la question de protection de la vie privée... On prend quand même énormément de mesures et il n’y a pas un débat là-dessus au Parlement en matière de loi. Tout ça est décidé par des ministres, par des arrêtés ministériels... C'est fou quand même" 

réagit-il. "Et donc, oui, je suis inquiet."

Aucun déconfinement ne sera envisagé tant que la campagne de vaccination ne progresse pas, a déclaré en direct le Premier ministre, Alexander De Croo. Des propos qui ne convainc pas Raoul Hedebouw.

"La campagne de vaccination n’avance pas aujourd’hui pour une bonne et simple raison, c’est que tous les pouvoirs publics dépendent d’une seule chose, c’est du bon vouloir d’AstraZenaca, des Pzizer, des Moderna, des sociétés multinationales qui ont plus de pouvoir que notre propre Etat."

 Cette dépendance est, selon lui, un aveu de faiblesse.

"On devrait être beaucoup plus loin en matière de vaccination et on n’y est pas. Et ceux qui paient les pots cassés sont les coiffeurs, l’Horeca etc." 

Alors que le ministre de la Santé défendait l'avancée de la campagne de vaccination un peu plus tôt, Raoul Hedebouw y voit surtout qu'on "cherche des excuses plutôt que des solutions." Par ailleurs, il est d'avis de laisser la place à plein d’autres vaccins et arrêter de rester avec notre angle impérialiste anglo-saxon en la matière.

 

LN24

Partager cet article

En lien avec l'article