19.01.21
20:11

Tous les hôpitaux flamands doivent reporter la vaccination à cause de Pfizer

La semaine dernière, nous avons appris que Pfizer réduira temporairement ses livraisons de vaccin dans l'UE la semaine prochaine et ce, afin d’assurer l'augmentation de sa capacité de production. Les ajustements dans le processus de production sont - du moins selon Pfizer - nécessaires pour pouvoir livrer plus de vaccins au deuxième trimestre.

Cette nouvelle était totalement inattendue. Aucune consultation préalable n’a eu lieu avec la Belgique. La Taskforce estime que cette façon de procéder est incompréhensible et inacceptable.

Pfizer a annoncé aujourd'hui que nous recevrions 7.000 doses de moins que le volume initialement prévu pour le 18 janvier. Par rapport à l'estimation initiale, la réduction est donc modeste. Le rythme de livraison prévu devrait se rétablir les semaines suivantes.

 

Pas d'impact pour les maisons de repos

Les entités fédérées ont analysé les implications de cette décision pour leur planning de la semaine prochaine. En pratique, la réduction de la quantité de vaccins livrés n'aura pas d'impact sur la vaccination du premier groupe cible, à savoir les résidents et le personnel des maisons de repos.

Les hôpitaux, de leur côté, voient leur quota alloué légèrement réduit. Tous les hôpitaux flamands sont dans l'obligation de reporter la vaccination de leurs soignants car Pfizer ne peut pas garantir toutes les livraisons.

Les vaccinations seront alors reportées de deux semaines dans les établissements hospitaliers flamands. Une situation que les hôpitaux ont du mal à digérer et à comprendre.

Pour rappel, la Taskforce avait demandé à Pfizer de communiquer tout changement à temps afin d'éviter une telle situation à l'avenir et compte sur la livraison du nombre prévu de flacons dans les semaines à venir.

LN24

Partager cet article

En lien avec l'article