14.12.20
13:47

Le ministre de la Justice veut des amendes plus lourdes pour les organisateurs de "lockdown parties"

Ces derniers jours, les fêtes illégales se sont multipliées en Belgique avec parfois des personnes venant de l'étranger. 

Actuellement, l'amende pour les participants d'une "lockdown party" (fête clandestine) est de 250€, celle-ci peut monter à 750€ pour les organisateurs. Des montants qui ne sont pas assez dissuasifs selon le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne.

Dimanche, il plaidait au micro de VTM pour un alourdissement des amendes jusqu'à plusieurs milliers d'euros. "Il s’agit de comportements criminels et antisociaux."

Un avis que partage le président de l'Open Vld Egbert Lachaert : "250 euros, ce n’est pas assez, des gens qui font des fêtes c’est irresponsable. Les amendes ne sont pas assez élevées."

Une réunion est prévue ce lundi après-midi entre le ministre de la Justice et le collège des procureurs généraux. Ils discuteront de la définition exacte d'une "lockdown party" et d'amendes plus sévères. Ils doivent également clarifier des questions autour du respect de l'état de droit dans le cadre de la lutte contre le virus, notamment l'usage de drones et de caméras thermiques.

"Il est temps de mettre les points sur les i et de montrer clairement à certains bourgmestres et gouverneurs de province où est la limite", a déclaré Vincent Van Quickenborne.

 

 

Partager cet article