10.12.20
16:03

"Pour les vaccins, nous ne serons jamais en retard par rapport aux Pays-Bas et à la France"

Frank Vandenbroucke s’est exprimé depuis la Chambre cet après-midi à propos des vaccins, insistant sur le fait que la Belgique ne sera pas lésée par rapport à ses voisins sur la distribution des doses de vaccin.

"Nous suivons le train européen" a déclaré Frank Vandenbroucke (sp.a), le ministre de la Santé, à la Chambre en début d’après-midi.

Le socialiste a voulu rappeler que la Belgique ne sera pas lésée dans la distribution des vaccins entre les différents pays européens et qu'elle recevra des doses proportionnelles au nombre d'habitants, comme cela a été négocié par la Commission européenne:

"Nous avons notre part de tous les vaccins distribués en Europe, c’est le contrat que la commission européenne a conclu"

Franck Vandenbroucke a ainsi rajouté à de multiples reprises que nous ne serons pas défavorisés par rapport à nos voisins:

"Nous ne serons jamais en retard par rapport aux Pays-Bas et à la France, Le Royaume-Uni est déjà servi car il ne dépend plus de l’Union européenne".

La livraison ne dépend maintenant plus que de la vitesse de production des différentes entreprises et plus des états.

"Nous sommes dépendants des producteurs"

a indiqué M. Vandenbroucke, en rappelant qu’à la base Pfizer/BioNTech avait prévu de livrer 25 millions de doses à la Belgique avant la fin décembre. On sait aujourd’hui que les commandes n’arriveront pas avant le 5 janvier. "Ce retard est le même pour chaque pays européen" a t-il voulu insister. 

"Nous ne pouvons pas assurer à 100% que les vaccins soient là le 5 janvier ni combien de doses on pourra récupérer à ce moment là, tout ça dépendra des producteurs, mais nous serons prêts !"

Le ministre a ensuite réaffirmé son espoir de pouvoir vacciner toutes les personnes "à risque" avant l’été.

Pour rappel, le Premier ministre Alexander De Croo a annoncé le 2 décembre que la phase de vaccinations pourrait commencer en Belgique à partir du 5 janvier. 

"Si l'Union Européenne donne le feu vert à un vaccin contre le Covid-19, notre pays pourra commencer à vacciner dès le 5 janvier",

avait-il déclaré.

 

LN24

Partager cet article