03.12.20
10:58

Groupes prioritaires et phases opérationnelles: la stratégie de vaccination a été détaillée

Alors que le Premier ministre Alexander De Croo a annoncé ce mercredi que la phase de vaccinations pourrait commencer en Belgique à partir du 5 janvier, la stratégie de vaccination a été dévoilée ce matin par conférence de presse. Les autorités fédérales et fédérées réunies au sein de la CIM (Conférence Interministérielle Santé publique) se se sont mises d'accord sur les principaux axes de la vaccination chez nous, un vaccin non-obligatoire.

"Si les vaccins sont approuvés par l'UE, nous pourrons débuter la première phase de vaccination début janvier, selon les doses disponibles," a précisé en introduction le président de la CIM Wouter Beke. La stratégie de vaccination a ensuite été détaillée, par Pedron Facon, commissaire Coronavirus, et les membres de la Task Force Vaccination. 

En ce qui concerne le calendrier de janvier à juin, il y a actuellement encore trop d'incertitudes sur les disponibilités et leur fonctionnement exact pour établir un calendrier précis. "Il faut continuer à adapter la stratégie de manière flexible," a précisé Pedro Facon. Certitude toutefois: la majorité des citoyens ne sera pas vaccinée avant l'été.

 

Les groupes prioritaires pour le vaccin:

1. Les résidents et le personnel des établissements d’hébergement pour personnes âgées (MR/MRS), suivis des
institutions collectives de soins, en incluant les volontaires.


2. Les professionnels de soins* au sein des hôpitaux et les professionnels de soins* oeuvrant en 1ère ligne. Cette
catégorie regroupe toutes les personnes qui sont à risque élevé de contamination en raison de contacts rapprochés
avec des patients Covid-19, dans le cadre de leur activité professionnelle.


3. Les autres membres du personnel des hôpitaux et des services de santé incluant aussi les structures investies dans la
prévention (p.ex. centres de vaccination et centres de dépistage du cancer, ONE et Kind en Gezin). Cette catégorie
regroupe toutes les personnes qui sont à risque moindre de contamination dans le cadre de leur activité
professionnelle.


4. Les personnes âgées de 65 ans et plus, soit indistinctement, soit par catégories d’âge descendantes selon la
disponibilité des vaccins.


5. Les personnes de 45-65 ans avec des comorbidités spécifiques : obésité (BMI ≥ 30), diabète, hypertension, maladies
cardiovasculaires, pulmonaires, rénales et hépatiques chroniques et malignités hématologiques jusqu'à 5 ans après le
diagnostic et tous les cancers solides récents (ou traitements anticancéreux récents). La liste des comorbidités n’est pas
arrêtée définitivement. Il convient d’envisager de l’élargir si des preuves scientifiques mettent en évidence de
nouveaux groupes à vacciner prioritairement (impact sur la transmission).


6. Les personnes exerçant des fonctions ociales et/ou économiques essentielles, selon des critères qui seront définis
plus précisément.

 

* Les stagiaires en formation pour une profession de santé seront considérés pour la vaccination sur un pied d'égalité avec les professionnels de santé diplômés.

 

Quels vaccins

Via l'UE, la Belgique s'est engagée à acheter des vaccins à 5 entreprises, une fois l'efficacité et la sûreté validées. Par la même procédure et avec les mêmes standards que n'importe quel autre vaccin ou médicament.

 

- 7,5 millions de doses AstraZenaca

- 5 millions de doses Johnson & Johnson

- 5 millions de doses Pfizer - BioNtech

- 2,9 millions de dses Curevac

- 2 millions de doses Moderna

 

Prochaines étapes

- Délivrance de l'autorisation de mise sur marché: fin 2020- début 2021

- Disponibilité: janvier 2021

- 1er vaccin: 600.000 doses du vaccin Pfizer disponibles (deux par personne) attendues pour commencer début janvier, en même temps que les autres pays européens.

 

Phases opérationnelles

Trois phases opérationnelles ont été détaillées pour cette stratégie de vaccination. Depuis les stocks restreints aux stocks très larges. 

opérationnel

Partager cet article