03.12.20
15:56

"La décision de fermer les commerces se basait sur des avis scientifiques clairs"

En réponse à la députée Barbara Pas (VB), le Premier ministre s'est expliqué sur la décision qui avait été prise de fermer les commerces non-essentiels. Cette décision a fait à nouveau couler beaucoup d'encre depuis les propos du ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke qui a parlé "d'électrochoc".

"Cette décision a été prise, comme les précédentes, sur la base des avis scientifiques clairs. Ces avis scientifiques ne laissaient aucun doute sur une situation potentiellement catastrophique dans notre pays, avec une implosion potentielle de nos soins de santé. A l'époque, nous étions le pays avec le taux d'incidence le plus élevé d'Europe. La grande partie des membres de Celeval s'est prononcée pour une fermeture des magasins non-essentiels. Le ministre Frank Vandenbroucke l'a d'ailleurs communiqué très clairement au public," a dit Alexandre De Croo. "Ce sont des décisions difficiles car l'impact est grand sur les revenus de certains groupes professionnels. Mais grâce à ces décisions, en cinq semaines, nous avons évolué du plus mauvais élève de la classe européenne à une situation où seulement quelques pays font mieux que nous"

Concernant les métiers de contact toujours à l'arrêt, "le Comité de concertation s'est aussi appuyé sur un avis, qui était clairement négatif par rapport à la réouverture. Et la clé, c'etait d'expliquer que pour les activités qui se déroulent à l'intérieur pendant plus de 15 minutes et où les distances ne peuvent pas être respectées, le risque de contamination est très élevé. Nous devons prendre ces avis au sérieux. Ces avis sont formulés par nos meilleurs experts."

Partager cet article