01.12.20
17:12

La Tour Eiffel rouvre au public le 16 décembre

Fermée pour cause de reconfinement contre l'épidémie de Covid-19, la Tour Eiffel a annoncé mardi sa réouverture à compter du 16 décembre, sur son compte Twitter officiel.

"Je me réjouis de vous retrouver à nouveau dès le 16 décembre, de 10H30 à 18H30 (dernier accès vers 17H15) ! Vous pouvez réserver votre visite dès maintenant",

a écrit l'un des monuments les plus visités au monde sur son compte.

 

Une belle nouvelle pour les fêtes

Paris va de nouveau scintiller pour les fêtes de fin d’année", s'est félicité le maire adjoint au tourisme de la ville de Paris, Frédéric Hocquard, sur Twitter.

La fréquentation de la tour Eiffel, frappée par la crise du Covid-19, a baissé d'environ 80% par rapport à 2019 et son chiffre d'affaires de 70%, avait indiqué fin octobre la Société d'exploitation de la tour Eiffel (SETE).

Emmanuel Macron a annoncé la semaine dernière que les cinémas, théâtres et musées pourraient rouvrir le 15 décembre, si la situation sanitaire le permet.  Le confinement doit être levé aussi à cette date, et remplacé par un couvre-feu de 21H à 7H.

Avant le reconfinement, la tour Eiffel ne recevait que "2.500 visiteurs par jour pour un monument capable d'en accueillir jusqu'à 25.000", selon Jean-François Martins, le président de la SETE, même si le début des vacances de la Toussaint avait permis une légère remontée.

En cause: les mesures restrictives qui accompagnent la crise sanitaire. La distanciation sociale oblige à ne remplir qu'à moitié les ascenseurs de la tour et le couvre-feu qui avait précédé le reconfinement avait empêché la fermeture habituelle à minuit les week-ends.

C'est l'absence de touristes qui a surtout creusé les chiffres, car le monument accueille normalement "80 à 85%" de visiteurs étrangers selon la SETE, qui s'est depuis concentrée "sur une population de proximité" francilienne.

Point positif: avec la baisse conséquente de fréquentation, faire la queue pour accéder à la tour Eiffel est passé de mode et "la visite est plus confortable", aux dires de la Société d'exploitation.

 

Un tronçon d'escalier de la Tour Eiffel adjugé 274.000 euros

Un tronçon de l’escalier hélicoïdal de la Tour Eiffel composé d'environ 14 marches a été adjugé mardi pour 274.475 euros (frais inclus) et a rejoint une collection privée européenne, a annoncé la maison de ventes Artcurial.

Haut de près de trois mètres, il provient de l’escalier hélicoïdal d’origine de la Dame de fer, datant de 1889, qui reliait le 2e au 3e étage du monument. 

Issu d’une collection privée canadienne, ce tronçon était estimé entre 30.000 et 40.000 euros. Il a donc atteint presque dix fois son estimation basse. 

En 1983, l’installation d’un ascenseur entre les deux derniers étages de la Tour avait obligé au démontage et au découpage d’un escalier en 24 tronçons. 

L’un d’eux est depuis conservé au premier étage du monument tandis que trois autres ont été offerts à des musées français: les musées d’Orsay, de la Villette (Paris) et de l’Histoire du fer (Nancy). 

En 1983, les vingt éléments restants ont été vendus à des collectionneurs du monde entier. Les deux seuls tronçons restés en France ont été acquis par le chanteur Guy Béart qui les a revendus en 2015.

 

Des morceaux visibles au Japon

Ces différents morceaux sont aujourd’hui visibles sur des sites prestigieux à travers le monde: la Fondation Yoishii à Yamanashi au Japon ou près de la Statue de la Liberté à New York. D’autres se trouvent dans des collections privées étrangères, notamment en Suisse, en Italie ou au Canada.

C’est la quatrième fois qu’Artcurial proposait un morceau de Tour Eiffel aux enchères. Un premier tronçon de 3,5 mètres avait été adjugé à 220.000 euros en 2013, un deuxième avait décuplé son estimation à 523.800 euros en 2016, et un troisième était vendu 176.150 euros en 2018.

Haute de 324 mètres et devenue un des symboles de Paris, avec Notre-Dame et la Basilique du  Sacré Coeur de Montmartre, la Dame de fer avait été construite par Gustave Eiffel (1832-1923) pour l’Exposition Universelle de 1889.  

 AFP

Partager cet article

En lien avec l'article