01.10
14:38

Poutine, Macron et Trump appellent ensemble à un cessez-le-feu au Karabakh

Les présidents russe Vladimir Poutine, français Emmanuel Macron et américain Donald Trump ont appelé jeudi dans un communiqué commun à "la cessation immédiate des hostilités" au Haut-Karabakh, a indiqué l'Elysée.

En tant que dirigeants des trois pays du "groupe de Minsk" sur ce dossier, les trois présidents appellent aussi "les dirigeants de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan à s’engager sans délai à reprendre les négociations de fond"  sous l’égide de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

 

Des combattants jihadistes dans la région selon Macron

Le président français Emmanuel Macron a indiqué jeudi disposer d'informations "de manière certaine" sur la présence de "combattants syriens de groupes jihadistes" au Nagorny Karabakh, théâtre de combats entre Arméniens et Azerbaïdjanais.

"Nous disposons d'informations aujourd'hui de manière certaine qui indiquent que des combattans syriens de groupes jihadistes ont (transité) par Gaziantep pour rejoindre le théâtre d'opérations du Haut Karabakh. C'est un fait très grave nouveau, qui change la donne", a déclaré le chef d'Etat français à son arrivée à un sommet européen à Bruxelles, utilisant le nom retenu par la France pour désigner ce territoire.

 

Un cessez-le-feu "pérenne" au Karabakh passe-t-il par un "retrait" total des Arméniens ?

Le président turc Recep Tayyip Erdogan dont le pays est le principal allié de l'Azerbaïdjan, a affirmé jeudi qu'un cessez-le-feu au Nagorny Karabakh passait par un retrait des forces arméniennes de cette enclave séparatiste.

"Un cessez-le-feu pérenne dans cette région est tributaire d'un retrait arménien de tout le territoire azerbaïdjanais",

a déclaré M. Erdogan lors d'un discours au parlement.

AFP

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article