01.10
08:40

"C'est le retour du cœur après cinq années d'une politique d'austérité"

Paul Magnette, président du PS, était l'invité de Martin Buxant dans la Matinale LN24.

 Même s'il ne nie pas une pointe de regret, Paul Magnette déclare qu'"il fallait un Premier ministre flamand, il faut l'accepter". 



"Quand on voit l'état de la Flandre, quand on voit que tous les sondages donnent le Vlaams Belang très largement premier parti potentiel. Ce parti et la N-VA pourraient devenir majoritaires en 2024. C'est un risque politique. C'est de toute façon très difficile, mais je pense qu'avec un Premier ministre francophone, je crois que le risque d'une crise politique majeur en 2024 aurait été beaucoup plus grand. Dans l'intérêt de la stabilité du pays, il vaut mieux un Premier ministre néerlandophone."

Concernant l'accord gouvernemental, Paul Magnette se félicite du "retour du cœur après cinq années d'une politique d'austérité qui a quand même fait beaucoup de mal aux travailleurs, aux pensionnés, aux femmes."



"C'est le retour d'une politique véritablement sociale. On avait sous le gouvernement précédent fait des économies dans les soins de santé dont on a vu les conséquences pendant la crise sanitaire. Ici, on réinvestit comme jamais dans les soins santé. Ce sont 4 milliards en plus dans la santé. On relève les pensions comme jamais dans ce pays."

 

 

 

Partager cet article