29.09
18:55

La Fédération Wallonie-Bruxelles est un mauvais élève en enseignement numérique

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) retape sur le clou dans une étude. La Fédération Wallonie-Bruxelles accuse un retard important en matière d'enseignement et de numérique.

Selon la ministre de l'Education Caroline Désir (PS), la stratégie numérique a "considérablement été renforcée" en Fédération Wallonie-Bruxelles depuis 2018. 

La crise sanitaire a aussi accéléré le développement du numérique puisque les cours ont dû être donnés à distance pendant le confinement.

"On ne pourra plus dire qu'on est surpris par la crise et donc on a mis les bouchées doubles pour mieux former nos enseignants, mieux équiper les écoles et mieux les connecter",

explique Caroline Désir sur notre plateau. La ministre ajoute que le FWB a d'ailleurs créé la plateforme numérique "Happi" à la fin du mois d'août. Elle permet "de basculer à l'enseignement à distance si cela est nécessaire". 545 écoles ont créé un compte sur la plateforme et plus de 69.000 élèves et enseignants l'utilisent.

Un module de formation sur "Happi" est d'ailleurs disponible aux enseignants afin de faciliter le basculement de leurs cours du présentiel vers les cours à distance.

 

LN24

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article