27.09
16:00

Attaque à Paris: "nous sommes en guerre contre le terrorisme islamique"

Lors d'un point presse à l'occasion d'une visite de synagogue à Boulogne-Billancourt pour la fête juive de Yom Kippour, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin déclare que "nous sommes en guerre contre le terrorisme islamique".

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a estimé dimanche que les Français et leurs dirigeants avaient "peut-être collectivement" mis derrière eux la réalité du "terrorisme islamique", deux jours après l'attaque au hachoir à Paris.

Son entourage a précisé en fin de matinée que le "nous" du ministre se référait au "pays" qui dans son ensemble "avait peut-être estimé que la menace était moins forte grâce notamment à l'action des services de l'Etat". 

Deux jours après l'attaque au hachoir qui a fait deux blessés graves devant les anciens locaux de Charlie Hebdo à Paris, M. Darmanin a rappelé que "32 attentats" avaient été déjoués depuis trois ans. "C'est à peu près un par mois", a-t-il insisté.

"J'ai demandé au préfet de police de Paris de renforcer la sécurisation d'un nombre de sites, y compris de sites qui peuvent être symboliques", comme les anciens locaux du journal satirique, a-t-il dit.

 

Le ministre de l'Intérieur est là pour rappeler la réalité aux Français. Nous sommes dans une situation extrêmement critique, nous sommes en guerre contre le terrorisme islamique et peut-être que nous l'avons collectivement un peu mis derrière nous, de fait parce que les services de notre pays ont su avant que les choses n'arrivent intervenir plusieurs fois, une fois par mois en moyenne pour un attentat déjoué et mon rôle de ministre de l'Intérieur c'est de dire qu'effectivement nous sommes toujours en guerre et que nous devons gagner cette guerre et chacun doit être vigilant.

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article