05.09
03:02

Brussels Airlines n'atteint pas ses objectifs de fréquentation, "la mise en quarantaine est une mesure trop radicale"

"Le système actuel ne pousse pas les gens à voyager" a déclaré Dieter Vranckx, patron de Brussels Airlines.

La compagnie nationale Brussels Airlines avait tablé 40% de sa capacité "pré-crise" atteinte d'ici fin septembre.
Avec seulement 23% pour l'instant, l'objectif initial semble être encore bien lointain. Le patron de Brussels Airlines pointe du doigt les décisions du CNS, déclarant aujourd'hui dans l'Echo que "la mise en quarantaine est une mesure trop radicale".


Si le mois de juillet a vu les avions de Brussels Airlines se remplir à 60%, les changements de code couleurs du mois d'août se répercutent encore sur les chiffres de fréquentation de ce mois de septembre.  Conséquence: la compagnie pourrait bien placer plus de salariés au chômage technique. 

De plus, la restructuration lancée l'an dernier pourrait être fortement accélérée par la crise. "La restructuration qu’on avait prévue avant la crise de faire en trois ans va devoir être réalisée en trois mois" conclut Dieter Vranckx. 

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article