23.08
16:12

Les contrôles à la frontière slovéno-autrichienne provoquent jusqu'à dix heures d'attente

L'instauration samedi par Vienne de strictes contrôles sanitaires à la frontière slovène en raison du coronavirus a provoqué d'immenses encombrements jusqu'à dimanche midi, les vacanciers ayant patienté à certains endroits pendant dix heures cette nuit, selon la police.

Importants noeuds de liaison en Europe sur l'axe sud-nord, le tunnel des Karawanken et celui du Loibl, à la frontière entre la Slovénie et l'Autriche, ont vu se former des colonnes de voitures sur plusieurs kilomètres pour les retours de congés, notamment des Allemands et des Néerlandais. 

Dimanche matin, il y avait encore sept kilomètres de bouchons et trois heures d'attente à l'entrée des Karawanken. Au Loibl, il fallait encore patienter cinq heures, avant qu'un arrêté des autorités locales débloque la situation, redevenue normale dimanche après midi.  

 

Chaque voiture est arrêtée

Depuis samedi, l'Autriche arrêtait chaque voiture entrant sur son territoire en provenance de la Slovénie pour enregistrer les données personnelles de tous les passagers, même en transit, afin de pouvoir tracer les contaminations au coronavirus. 

Vienne invoquait une hausse constante des infections sur le territoire autrichien, un tiers des vacanciers étant testés positifs depuis un mois à leur retour de Croatie, une destination au sud de la Slovénie.

Mais les autorités locales de la région frontalière de Carinthie ont négocié avec le gouvernement autrichien en vue d'un allègement des contrôles dimanche et ont laissé passer les voitures plus rapidement. 

Elles ont invoqué les risques de santé publique encourus, les voyageurs ayant souvent été pris de court sans eau ni provisions suffisantes. 

AFP

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article