12.08
20:06

Kamala Harris, pourquoi ce choix historique contre Donald Trump ?

Quels sont les atouts de Kamala Harris et pourquoi Joe Biden a-t-il opté pour elle comme colistière ? Réponses et analyses avec la politologue spécialiste des Etats-Unis Célia Belin.

Dans une décision historique, le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a choisi la sénatrice Kamala Harris pour défier avec lui Donald Trump le 3 novembre, mais pourquoi ?

Il s'agit de la troisième femme de l'histoire à rejoindre un ticket présidentiel, en position de future potentielle vice-présidente des Etats-Unis.

"C'est aussi la première noire américaine et la première métisse",

ajoute Célia Belin en expliquant que Kamala Harris a un père jamaïcain et une mère indienne, tous les deux issus de l'immigration.

"Elle apporte une diversité inédite sur un ticket présidentiel"

poursuit la spécialiste. Cette décision de Joe Biden montre l'évolution de l'Amérique, qui, depuis l'élection de Barack Obama, a vu la place des femmes de couleur changer. Selon Mme Belin, elles désirent maintenant être au plus haut niveau de gouvernement.

 

Quels sont les atouts de Kamala Harris ?

En plus d'avoir été procureure générale de Californie, elle est sénatrice depuis six ans, ce qui lui procure une certaine expérience.

"Elle connait parfaitement les rouages du pouvoir washingtonien",

indique la politologue en précisant qu'il s'agit d'une personnalité charismatique, qui aime danser, rire, etc.

De plus, Kamala Harris avait réalisé une bonne campagne pour les primaires démocrates, ce qui en fait un nom connu aux Etats-Unis.

Le choix d'opter pour elle comme colistière était largement envisagé par les experts puisque Mme Harris s'était retirée tôt de la course aux primaires en décembre avant de soutenir Joe Biden au moment où il a remporté la course des primaires.

"Son CV correspondait donc bien aux demandes et aux besoins actuels".

 

Des points faibles ?

Cependant, il existe certaines controverses dans l'aile gauche du parti puisque la procureure générale a eu des positions fermes dans des dossiers liés à la criminalité, à la police ou encore à la justice.

"Elle n'a pas toujours été du côté des activistes les plus progressistes"

Ces dernières années, Kamala Harris s'est toutefois mobilisée contre les violences policières et a aussi introduit récemment un projet de loi sur les crimes de lynchage à la suite de la mort de George Floyd, explique Célia Belin.

De son côté, l'actuel président Donald Trump avait déjà préparé ses critiques vis à vis du duo Biden-Harris. Il a déclaré que les deux démocrates étaient aux mains de la gauche radicale, en les qualifiant d'hypocrites. Selon Trump, ils sont manipulés par l'aile gauche de leur parti, poursuit la spécialiste.

"La nomination de Harris n'est pas particulièrement avantageuse pour Trump qui voit bien qu'il a en face de lui un ticket rassembleur, présidentiable et vraiment solide.",

achève la politologue, qui répondait à nos questions dans le journal de 19h00.

 

LN24

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article