05.08
16:48

Le Liban décrète l'état d'urgence à Beyrouth pour deux semaines

Le gouvernement libanais a décrété mercredi l'état d'urgence pendant deux semaines pour la ville de Beyrouth, au lendemain des explosions meurtrières dans le port qui ont provoqué des dégâts sans précédent dans la capitale.

Le gouvernement a décrété "un état d'urgence dans la ville de Beyrouth pendant deux semaines", a annoncé en conférence de presse la ministre de l'Information, Manal Abdel Samad, précisant qu'"un pouvoir militaire suprême sera immédiatement chargé des prérogatives en matière de sécurité".

 

Les responsables du dossier doivent être assignés à résidence 

Le gouvernement libanais a réclamé mercredi l'assignation à résidence de toute personne impliquée dans le stockage des tonnes de nitrate d'ammonium à l'origine d'une explosion meurtrière dans le port de Beyrouth la veille.

S'adressant au pouvoir militaire suprême chargé des questions sécuritaires durant l'état d'urgence, le gouvernement "demande l'assignation à résidence de toute personne impliquée dans le stockage de l'ammonium" depuis l'arrivée de la cargaison à Beyrouth en 2014 jusqu'à l'explosion de mardi, a annoncé en conférence de presse la ministre de l'Information, Manal Abdel Samad, sans toutefois nommer ces responsables ou leur nombre ni fournir plus de détails.

 

La reine Elizabeth II "profondément attristée"

La reine Elizabeth II s'est dite mercredi "profondément attristée" par les explosions meurtrières qui ont dévasté Beyrouth, dans un message de condoléances adressé au président libanais Michel Aoun.

"Le prince Philip et moi sommes profondément attristés par les informations concernant l'explosion survenue hier (mercredi) au port de Beyrouth. Nos pensées et prières vont aux familles et amis de ceux qui ont été blessés ou ont perdu la vie, et à tous ceux dont les domiciles et les moyens de subsistance ont été affectés", a écrit la souveraine britannique de 94 ans dans ce message.

AFP

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article