05.08
14:16

Comment le code couleurs est-il établi et où les Belges peuvent-ils voyager ?

Depuis plusieurs jours, on entend beaucoup parler du code couleurs qui divise l'Europe en plusieurs zones où les règles de voyage sont différentes pour les touristes belges. Voici les explications du centre de crise.

Les autorités européennes désirent assurer la sécurité du trafic en Europe. Cela dans l'objectif d'avoir un niveau de propagation du virus et des mesures sanitaires comparables sur le continent européen. L'Europe a aussi pour but d'établir un suivi des contacts efficace sur l'ensemble des états.

Cependant, ces volontés ne sont pas toujours respectées, c'est pourquoi le Conseil national de sécurité a établi un code couleurs par région, avec des mesures de sécurité associées.

  • zone verte : propagation limitée du virus. Moins de 20 nouveaux cas pour 100.000 habitants au cours de deux dernières semaines.
     
    • La circulation est libre sans conditions supplémentaires.

       
  • zone orange : propagation accrue du virus. Entre 20 et 100 cas pour 100.000 habitants pour les deux dernières semaines.
     
    • Le gouvernement déconseille de s'y rendre. Il est recommandé de vous faire tester quand vous revenez d'une zone orange et de vous mettre deux semaines en quarantaine.

       
  • zone rouge : forte propagation du virus. Plus de 100 cas pour 100.000 habitants pour deux semaines.
    • Interdiction de s'y rendre. Si vous revenez d'une zone rouge, le test est obligatoire et vous devez vous mettre en quarantaine.

La situation dans l'espace Schengen est évaluée deux fois par semaine par la cellule d'évaluation Celeval du centre de crise. Les avis de cette cellule sont remis au ministère des Affaires étrangères qui met ensuite à jour ses recommandations aux voyageurs quotidiennement vers 16 heures.

Au-delà des mesures prises par les autorités belges, certains pays imposent des exigences supplémentaires. Cela peut être un test obligatoire ou une quarantaine forcée. Ces informations sont disponibles sur le site des Affaires étrangères.

LN24

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article