04.08
19:58

18 mineurs venant de Grèce sont arrivés non accompagnés en Belgique

Dix-huit mineurs non accompagnés en provenance de camps de migrants en Grèce sont arrivés mardi en Belgique.

Cette arrivée se trace dans le cadre d'un programme de relocalisation coordonné au niveau européen, a annoncé Fedasil, l'agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile.

Le gouvernement belge s'était engagé le 8 mai à accueillir ces 18 enfants et adolescents, qui se trouvaient sans parent ou tuteur depuis plusieurs mois dans des camps sur les îles grecques, notamment à Lesbos et Samos.

Une seule fille figure parmi eux. Le plus jeune a neuf ans, le plus âgé vient d'avoir 18 ans. Ils sont originaires d'Afghanistan, de Syrie, d'Iran, de Somalie et de Guinée, selon Fedasil.

Tous ont été testés au Covid-19 avant leur départ pour la Belgique, seuls ceux ayant reçu un résultat négatif étant autorisés à faire le voyage.

Ils sont accueillis dans un premier temps dans un centre pour mineurs non accompagnés, et la Belgique sera chargée d'examiner leur demande d'asile.

 

D'autres pays hôtes en Europe

Outre la Belgique, 10 Etats membres (Bulgarie, France, Croatie, Finlande, Allemagne, Irlande, Portugal, Luxembourg, Lituanie et Slovénie) participent à ce programme de relocalisation et se sont engagés à accueillir jusqu'à 2.000 enfants et adolescents non accompagnés. La Norvège a aussi fait part de sa volonté de s'y associer, selon la Commission.

Plus de 200 sont déjà arrivés depuis avril au Luxembourg, en Allemagne, au Portugal et en Finlande.

L'Allemagne s'est en outre engagée à prendre en charge 243 enfants gravement malades ou particulièrement vulnérables et les membres de leur famille proche, soit plus de 920 personnes au total. Le Portugal doit accueillir au total 500 mineurs non accompagnés, la France 350, selon la Commission.

Quelque 5.000 enfants et adolescents migrants non accompagnés se trouvaient en Grèce en mars. Environ 10% d'entre eux ont moins de 14 ans, tandis que plus de 70% ont entre 16 et 18 ans, plus de 90% de l'ensemble des mineurs non accompagnés étant des garçons, indique encore l'exécutif européen. Les trois pays d'origine les plus représentés sont l'Afghanistan, le Pakistan et la Syrie.

AFP

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article