03.08
15:40

"Certains en viennent à douter de la gravité de l'infection en Belgique"

Beaucoup de Belges commencent à en avoir marre des mesures liées au covid-19. Selon le Centre de crise, il existe aujourd'hui une tendance à rechercher et critiquer les coupables.

Certains citoyens en viennent même à douter de la réalité de la dissémination du virus et de la gravité de l'infection, explique Frédérique Jacobs, porte-parole interfédérale covid-19.

"De nombreuses idées fausses circulent et la théorie du complot vit de belles heures", 

poursuit la spécialiste en maladies infectieuses avant d'ajouter que de nombreux jeunes belges ne se sentent pas concernés par la pandémie s'ils n'ont pas d'amis touchés par la maladie.

"Tous les jeunes ont des parents, des grands-parents, des collègues plus âgés ou plus à risques et ils peuvent transmettre le virus même s'ils sont strictement asymptomatiques."

Frédérique Jacobs souligne que ces réactions sont compréhensibles car le coronavirus est un ennemi invisible.

"Cependant cette crise est bien réelle et nous devons résoudre ensemble ce problème."

Le nombre de nouveaux cas de covid-19 recensés en Belgique continue d'ailleurs d'augmenter ces derniers jours et cette augmentation des cas n'est pas explicable par le nombre de tests réalisés, explique le centre de crise.

Retrouvez les derniers chiffres liés à la pandémie sur notre territoire.

LN24

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article