27.07
21:47

Annulation de la Foire du Midi: "On va rester là, l'armée devra venir nous chasser"

L’annulation de la Foire du Midi provoque l'incompréhension et la colère des forains. Patrick De Corte, président des forains bruxellois, annonce des actions de protestation.

Dans la foulée du Conseil national de sécurité, Philippe Close, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, a annoncé l'annulation la Foire du Midi. Un véritable coup de massue pour les forains qui ne comprennent pas cette décision. Patrick De Corte, président des forains bruxellois, était l'invité du "50 minutes avec". Il a réagi à l'annonce du bourgmestre.

"C'est pire qu'une catastrophe. On avait une appréhension mais on ne pensait pas que c'était possible (l'annulation). A Bruxelles, les chiffres sont bons. Je n'en reviens toujours pas ! Quelle discrimination pour notre profession par rapport aux autres."

Le représentant des forains ne comprend pas que la foire soit annulée alors que les parcs d'attractions restent ouverts et les marchés peuvent continuer. Il annonce des actions en justice.

"On va se concerter mais on va faire des actions. On va prendre des avocats parce qu'on se sent vraiment dans notre droit le plus absolu." 

Patrick De Corte va même plus loin et annonce que les forains vont rester sur le boulevard du Midi. 

"On doit partir mais on va rester là. On va faire une Foire du Midi permanente. Permanente ! Ils devront nous chasser avec des chars. L'armée devra venir nous chasser."

 

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article