20.07
07:31

Retour de vacances: "Il faut démystifier le testing et le généraliser"

Ce lundi, Yves Coppieters, professeur de santé publique à l'ULB, s'est exprimé sur la hausse des contaminations dans notre pays. Il a abordé l'importance de maintenir les gestes barrières et a souligné la nécessité de généraliser le testing en cette période de retour des vacances.

Le professeur de santé publique Yves Coppieters était sur notre plateau ce matin pour s'exprimer sur la hausse des chiffres de cas de Covid-19 en Belgique. Il note que l'évolution n'est pas la même dans toutes les régions et que cela s'explique sans doute par le comportement des individus. 

Selon lui, le port généralisé du masque montre que "la prise de conscience du risque est plus forte", mais il rappelle que les gestes barrières ne se limitent pas qu'au masque et qu'ils doivent être maintenus de manière plus générale. 

Quant au retour de vacances des Belges, il affirme que le testing doit être généralisé pour éviter un retour à une situation similaire à celle du mois de mars. Sans rentrer dans un plan catastrophe, il rappelle que le virus circule toujours et qu'il faut faire attention. Il déplore par ailleurs un processus de testing trop compliqué en Belgique : 

Il faut décentraliser et démystifier le testing pour le rendre accessible à tous. Il faut vraiment donner accès aux tests aux vacanciers de retour chez nous.

Il note également que même si le traçage manuel fonctionne au niveau régional, il faudra tout de même compter sur l'application covid prévue pour septembre : "On va encore vivre avec ce virus pendant des semaines au moins. Il faut donc changer nos habitudes. Par exemple, si on se rend dans un endroit ou la foule est importante, on devrait être obligés d'avoir l'application."

Quant à la crainte d'un reconfinement, il estime que nous manquons désormais des moyens économiques et sociaux pour le mettre en place et qu'il s'agirait d'un échec de la stratégie de sensibilisation. "En mars, nous n'étions pas prêts. Nous avons été débordé par les transmissions et on a perdu le fil. Nous avons donc utilisé cette arme de santé publique alors inconnue pour faire face au virus."

Aujourd'hui, un retour au lockdown serait un échec.

Il a également abordé la future phase cinq de déconfinement prévue en Belgique et la course mondiale au vaccin.

Il était l'invité de Maxime Binet ce 20/07/2020.

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article