02.07
19:37

Radars tronçon: "La justice n'aura pas la capacité de tout prendre en charge"

Les radars tronçon (permettant de calculer la vitesse moyenne entre deux points) sont déjà présents sur certaines routes wallonnes mais la justice désire retarder la mise en service de ces appareils. Vincent Macq, procureur du Roi de Namur nous explique cette prise de position.

 

Le collège des procureurs généraux a écrit à Valérie de Bue en charge de la Sécurité routière pour réclamer un report de l'activation des radars pour les sites déjà équipés. Argument principal du collège: la justice, compte tenu des moyens qu'elle possède n'aurait tout simplement pas les moyens de traiter toutes les infractions et les poursuites. 

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article