01.07
06:48

L'ex-CEO de Proximus, Dominique Leroy a conclu une transaction pénale avec le parquet de Bruxelles

Dominique Leroy a choisi de mettre fin aux poursuites pénales pour délit d'initié en concluant une transaction pénale, rapporte L'Echo.

L'ex-CEO de Proximus devra s'acquitter d'une amende d'environ 107.000 €. Le parquet de Bruxelles confirme qu'un accord a été trouvé avec Mme Leroy mais ne confirme cependant pas le montant de la transaction qui doit encore être homologué par le président, Jean Coumans. Il rendra sa décision le 15 juillet. 

107.000 euros

Selon les informations de l'Echo, Dominique Leroy devra payer l'amende maximale, soit 80.000 €. A cela s'ajoute, le montant de ses avantages patrimoniaux, un peu plus de 6.000 €, multiplié par quatre, ainsi que les frais de justice. Pour un total d'environ 107.000 €.

Avec cette transaction, Dominique Leroy met fin aux poursuites pénales pour délit d'initié qui pesaient sur elle. Une affaire judiciaire lui avait coûté son poste de CEO chez KPN qu'elle devait rejoindre. Elle n'a pas reconnu de culpabilité et son casier judiciaire restera vierge. 

 

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article