30.06
17:58

"Le dialogue ne fonctionnera qu'avec une petite partie des habitants de ces quartiers !"

Le dialogue peut-il être rétabli entre la police et les zones dites sensibles ? A ce propos, Vincent Gilles, président du SLFP Police estime que la tâche est impossible dans des milieux "criminogènes". Youna Marette, activiste belge, s'oppose fermement à cette vision qui occulterait le poids du racisme systémique dans la formation des comportements de rejets des forces de l'ordre.

Comment rétablir un équilibre et un respect mutuel entre les forces de l'ordre et la population ? Quelles approches privilégier ? Faut-il prendre en compte la question du racisme systémique pour traiter ces questions ? 
Youna Marette, activiste belge et Vincent Gilles, président du SLFP étaient invités sur le plateau de LN24 pour confronter leurs visions radicalement opposées.

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article