14.06
20:32

Covid-19: passage en revue des annonces concrètes d'Emmanuel Macron

Déconfinement, économie, racisme, élections: retour sur les principaux points abordés par Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée de ce soir.

Déconfinement

  • toute la France passe au "vert" dès lundi 15 juin, sauf en Guyane et à Mayotte où le virus circule encore
  • réouverture des cafés et restaurants en Ile-de-France dès lundi
  • Les crèches, écoles et collèges rouvriront pour tous à partir du 22 juin, "de manière obligatoire et selon les règles de présence normales"
  • visites "autorisées" dans les maisons de retraites et les Ehpad dès le 15 juin

 

 

Économie

  • "première priorité" donnée à "reconstruire une économie forte, écologique, souveraine et solidaire"
  • pas de hausse des impôts pour financer les dépenses liées à la crise
  • un "investissement massif" aura lieu pour l'instruction, la formation et les emplois de la jeunesse

 

Municipales et décentralisation

  • le deuxième tour des élections municipales "pourra se dérouler" le 28 juin. Mais "il faudra éviter au maximum les rassemblements" qui resteront "très encadrés"
  • "Une page nouvelle" sera ouverte donnant davantage "de libertés et de responsabilités à ceux qui agissent au plus près de nos vies", comme les maires, hôpitaux ou universités

 

 

Racisme, jeunesse et forces de l'ordre

  • policiers et gendarmes "méritent le soutien de la puissance publique et la reconnaissance de la Nation" car "sans ordre républicain, il n'y a ni sécurité, ni liberté"
  • la France "ne déboulonnera pas de statues", et la République "n'effacera aucun nom ou aucune trace de son histoire"
  • des "décisions fortes pour l'égalité des chances" seront prises et "nous serons intraitables face au racisme, à l'antisémitisme et aux discriminations"

 

Présidence

  • Macron s'adressera à nouveau aux Français "en juillet" pour préciser un "nouveau chemin" et "lancer les premières actions".
  • il faut "que nous tirions toutes les leçons de ce que nous avons vécu" avec la crise du coronavirus mais "nos faiblesses, nous les corrigerons vite et fort"

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article