08.06
19:42

MR et PS s'affrontent sur la tenue de la manifestation contre le racisme

Alors que Philippe Close (PS), bourgmestre de la Ville de Bruxelles, a toléré la manifestation ce dimanche, les réactions du côté des libéraux ne se sont pas faites attendre.

La manifestation contre le racisme et les violences policières s'est déroulée dans le calme hier après-midi Place Poelaert à Bruxelles. Plus de 10.000 personnes étaient rassemblées et même si le port du masque était plutôt bien respecté, les distances physiques ne l'étaient pas du tout.

Manifestation

Par ailleurs, après cette géante réunion pacifique, des heurts ont éclaté à Ixelles. Des centaines de fauteurs de troubles ont brisé des vitrines, vandalisé des magasins, pillé des boutiques et affronté les forces de l'ordre pendant plusieurs heures.

Mais à présent, les événements ont pris une tournure politique. Plusieurs membres du Mouvement Réformateur, dont le Première ministre Sophie Wilmès, ont réagi et déplorent que les mesures de sécurité n'aient pas pu être respectées lors de la manifestation.

"J'encourage Sophie Wilmès à me téléphoner quand elle a des idées",

indique le bourgmestre de Bruxelles.

Tweet-Wilmès

Selon Georges-Louis Bouchez, président du MR, il fallait prévoir plus de policiers dans les zones sensibles de la capitale.

Bouchez

"Si Georges-Louis Bouchez n'a pas une polémique par jour, sa journée n'est pas remplie",

rétorque alors Philippe Close, qui a toléré cette manifestation au nom de la liberté d'expression indispensable dans la capitale de l'Europe, d'après le bourgmestre.

La police a, par ailleurs, procédé à près de 240 arrestations à la suite des échauffourées qui ont suivi la manifestation statique. 37 policiers ont également été blessés.
 

Récit: Maxime Binet
LN24

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article