21.05
15:52

"On nous snobe, on nie notre existence", les artistes demandent l'accès au chômage temporaire

Comme beaucoup d'autres secteurs, la culture souffre du confinement. La comédienne belge Emmanuelle Happart décrit comment elle vit le confinement et demande l'accès au chômage temporaire pour les artistes.

Si certains comédiens ont la chance, comme Emmanuelle, de pouvoir travailler de chez eux et proposer des capsules digitales notamment, on sait que 90% du secteur culturel est à l'arrêt aujourd'hui en Belgique.

La difficulté financière se fait donc ressentir puisque la plupart des artistes n'ont pas le droit au chômage temporaire.

"Un mois ou deux supplémentaires seraient très compliqués pour nous",

ajoute Mme Happart.

Les autorités politiques semblent toutefois faire un pas vers la culture. Certains acteurs du secteur seront entendus par la Chambre afin d'échanger au sujet du droit au chômage temporaire.

"Le chômage temporaire augmenterait nos revenus de 400-500 euros par mois. Ce serait vraiment important pour nous de se dire qu'on pourrait payer nos factures"

Emmanuelle Happart demande donc l'accès à ces revenus afin de pouvoir envisager l'avenir d'une manière plus sereine.

"On nous snobe, on nie notre existence"

Par ailleurs, la comédienne indique que les discussions pour le "statut d'artiste" durent depuis des décennies et qu'une officialisation ferait le plus grand bien au secteur de la culture en Belgique.

 

LN24

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article