18.05
05:54

Le PTB désire un fonds d'aide aux indépendants et PME financé par "les surprofits"

Le PTB suggère d'établir un impôt de 75% sur les profits exceptionnels des poids lourds de l'e-commerce et de la grande distribution.

Le PTB propose aujourd'hui l'adoption d'un fonds d'aide aux indépendants et aux PME alimenté par "les surprofits" réalisés par certaines entreprises durant la crise sanitaire.

Le parti constate que des poids lourds de l'e-commerce et de la grande distribution "comme Amazon, Colruyt ou Carrefour" voient leur chiffre d'affaires "solidement augmenter"  actuellement.

Le PTB suggère d'établir un impôt de 75% sur "les surprofits", calculés en confrontant "les profits réalisés ces derniers mois à la moyenne du profit des cinq dernières années."

La mesure ne toucherait que les grandes entreprises qui réaliseront un profit exceptionnel en 2020 et avec un chiffre d'affaires supérieur à 10 millions d'euros. Une telle taxe pourrait rapporter près de 80 millions d'euros "rien que pour les cinq grandes enseignes que sont Colruyt, Carrefour, Delhaize, Aldi et Louis Delhaize" selon le parti. La mesure serait effective à d'autres secteurs où des "surprofits" sont réalisés, tels que l'industrie pharmaceutique, le para-médical, l'agro-alimentaire, le transport ou la logistique.

"Une telle taxe sur les bénéfices excédentaires a existé en France durant la Première Guerre mondiale et aux États-Unis ainsi qu'au Canada lors de la Seconde Guerre mondiale, par exemple." Le PTB désirerait également installer une taxe de 5% sur le chiffre d'affaires réalisé en Belgique par les grandes plateformes d'e-commerce établies à l'étranger comme Bol.com, Amazon, Coolblue ou Zalando). Une mesure qui pourrait rapporter au moins 40 millions d'euros dans les caisses de l'Etat, selon le parti marxiste.

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article