12.05
07:50

"On ne va pas faire un chèque en blanc à Brussels Airlines et à Lufthansa"

Le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR), a répondu aux questions de Martin Buxant notamment sur la situation actuelle à Brussels Airlines, le remboursement des billets d'avion des Belges, le trafic ferroviaire et les grèves à la Stib.

Comme l'ensemble du secteur aérien, Brussels Airlines est mis sous pression en cette période de crise. L'entreprise négocie avec Lufthansa mais cette dernière s'est tournée vers le gouvernement allemand, qui souhaite, en contrepartie entrer dans le capital de Lufthansa. Une concertation est en cours entre les différents ministres des Finances des pays dans lesquels la société allemande a une filiale.

290 millions d'euros son nécessaires pour que la compagnie puisse se relever de la crise.

La gouvernement a besoin de garanties fortes et concrètes pour le présent et le futur pour venir en aide au groupe. Les autorités désirent savoir ce que l'entreprise va réaliser dans l'avenir. François Bellot précise également l'importance du groupe aérien belge.

"Brussels Airlines est important pour l'emploi en Belgique, il faudra lui venir en aide"

De leur côté, les syndicalistes redoutent d'être utilisés dans les négociations entre la direction et le gouvernement.

Un conseil d'entreprise extraordinaire se déroule depuis 9 heures ce mardi.

Les billets d'avion de cet été remboursés ?

"Si on rembourse les billets d'avion, les trois-quarts des compagnies aériennes vont déposer le bilan",

explique le ministre de la Mobilité. La solution, selon lui, est de donner un voucher aux voyageurs ayant déjà réservé leurs billets. Ce voucher serait valable près d'un an, et après cette période, un remboursement pourrait être possible.

 

Les trains belges roulent normalement

 

L'ensemble des trains roulent en Belgique en ce mardi 12 mai, indique François Bellot.

"Tous les trains circulent, exceptés une quarantaine de trains P"

Par ailleurs, le ministre libéral regrette les grèves de ce matin à la Stib.

 

Concernant la mobilité des Belges durant l'été, M. Bellot avoue ne pas savoir quand les trajets vers la mer du Nord ou les Ardennes seront à nouveau autorisés. Il indique qu'il est possible d'allier la crise et le retour vers les secondes résidences.

 

LN24

 

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article