29.04
14:26

"Supprimez l’ensemble des taxes et redevances sur les indépendants pour 2020 !"

Le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) en collaboration avec une vingtaine d’associations de commerçants de Bruxelles et de Wallonie, lance un appel aux autorités communales: "Nous demandons la suppression pure et simple pour 2020 de l’ensemble des taxes et redevances qui pèsent sur les indépendants."

Associations de commerçants et SNI l’assurent :  "il est vital de trouver  ensemble des solutions pour tenter de circonscrire cette véritable catastrophe économique avec effet domino sur l’économie et les finances des communes.

 

Des indépendants en grande difficulté économique

Selon une enquête du SNI, un indépendant sur six court un risque de faillite à brève échéance. Un indépendant a en effet en moyenne 4 semaines de trésorerie pour tenir la tête hors de l’eau. Plus de la moitié d’entre eux ont déjà des problèmes de trésorerie et ne sont plus à même de rembourser leurs dettes à court terme. Il s'agit de coûts fixes tels que les emprunts, le loyer, les taxes, les cotisations de sécurité sociale, l'énergie, les factures, ...

"Cette crise a pour 60% un impact de plus de 50% sur le chiffre d’affaire et pour 40% de plus 90%."

 

Des efforts des autorités locales

"Aujourd’hui le délai de déconfinement est fixé au 11 mai, la situation s’aggravera donc encore d’ici là," explique Christophe Wambersie, secrétaire général Wallonie-Bruxelles du SNI. Les associations de commerçants et le SNI le confirment : "tous ont le souhait de reprendre leurs activités après cette crise exceptionnelle mais pour cela ils ont également besoin du soutien et de solutions exceptionnelles des autorités locales."

Un certain nombre de communes ont déjà entrepris des démarches et pris des mesures de soutien. "Mais un report des taxes et redevances ou leur suppression pour la période de fermeture obligatoire, ce ne sera pas suffisant", martèlent les associations. Elles demandent donc la suppression pure et simple pour l’ensemble de l’année 2020 de toutes les taxes et redevances communales liées à l’activité indépendante. "On pense notamment aux taxes terrasses, celle sur les enseignes ou sur les débits de boisson mais ce n’est pas une liste exhaustive"

Outre la suppression des taxes, il est important de mener également des politiques de relance. "Le soutien au commerce local passe aussi par le soutien au pouvoir d'achat des citoyens ou en mettant à disposition des commerçants des ‘packs’ pour le déconfinement (marquage au sol ,masques, gel ,affichette explicative pour le consommateur…)". Le SNI et les associations de commerçants sont conscients de l’impact non négligeable sur les finances communales mais insistent que ce n’est qu’au prix d’efforts communaux conséquents qu’il sera possible de sauvegarder le commerce local et de limiter les faillites potentielles à venir. "Les édiles communales doivent comprendre qu’une ville sans commerce est une ville morte", concluent de concert Christophe Wambersie et les représentants des différentes associations.

 

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article