28.04.20
15:59

La poésie se lit aussi sur Instagram

Ce mardi dans la chronique culture de Marion Jaumotte, focus sur la poésie, avec notamment des "instapoètes".

Plus besoin de sortir les bouquins pour trouver de jolis poèmes, il suffit juste de dégainer son smartphone et Instagram s’occupe du reste…On les appelle les "instapoets" - contraction d’Instagram et de poet en anglais - et ils cartonnent sur les réseaux sociaux en comptabilisant des millions d'abonnés qui, chaque jour, lisent et partagent leur poésie.

 

Qui sont les instapoets? Cette nouvelle génération de poètes 2.0 est majoritairement féminine. Cela contraste avec les poètes publiés, qui sont majoritairement des hommes. Ces poétesses du monde entier ont le pouvoir de nous faire redécouvrir le pouvoir de la poésie en la modernisant. Les thèmes de prédilection de ces poétesses 2.0 sont modernes: l’amour, l’acceptation de soi et le féminisme.

 

S'il y a une instapoet à suivre, c’est Rupi KaurCette jeune femme est suivie par près de 4 millions de personnes sur Instagram, qui lisent quotidiennement les poèmes qu’elle partage.


Qui est Rupi Kaur? Une jeune canadienne de 27 ans qui a quitté l’Inde avec sa famille quand elle avait 4 ans. Pour Rupi Kaur, tout a commencé en 2013 par la publication de poèmes accompagnés de dessins simples mais efficaces sur Instagram. En 2014, la jeune poétesse décide d’auto-publier son premier recueil de poésie "Milk and Honey ". 

Quelques mois plus tard, Rupi Kaur se fait repérer par un éditeur américain qui décide de republier son anthologie en 2015. Le succès est instantané, le recueil devient un best-seller, il s’écoule à 2.5 millions d’exemplaires.

Rupi Kaur, qui est à la tête d’une communauté de 3,6 millions de followers, part alors en tournée dans les Etats-Unis, comme le font les plus grands auteurs, pour promouvoir son livre qui a été distribué en plus de 35 langues.

Une poétesse qu’on garde à l’oeil car à 27 ans, la jeune poétesse a été érigée comme porte-parole des femmes de sa génération et figure dans le classement Forbes des "30 under 30 " pour la catégorie média. On ne peut que vous conseiller de vous abonner à son compte Instagram pour profiter de sa douceur et de sa sagesse à votre tour.

 

 

En mars 2019, la poétesse a sorti la version francophone de son deuxième recueil de poésie, "The sun and her flowers". Dans ce deuxième recueil, Rupi Kaur explore ses origines. L’histoire de sa famille qui a fui le Pendjab en Inde pour s’installer au Canada, le regard des autres sur leur différence culturelle à leur arrivée. Et à nouveau, le livre est un franc succès.

 

Raupi Kaur donne aussi des ateliers d’écriture de poèmes. Ces séances sont mises en ligne sur son compte instagram. Il y en a déjà deux de disponibles, et elles durent toutes les deux un petit peu moins d’une heure. 

La première séance vous apprend à écrire trois poèmes assez classiques. La deuxième est dédiée à des poèmes imagés sur la sexualité. 

 

Fleurs de funérailles, par les poètes de Belgique 

Touchés par la pandémie de coronavirus, les poètes du nord et du sud du pays ont décidé de s’unir pour écrire des poèmes funéraires, en hommage aux personnes décédées du Covid-19. Cette action porte le joli nom de "Fleurs de funéraillles" et a pour objectif d’offrir à chaque défunt du Covid-19 dont la famille en fait le souhait, un texte d’adieu poétique.

Ce sont au total 80 poètes belges, de toutes les provinces du pays, qui ont répondu présent au projet. "Fleurs de funérailles" dispose également de l’aide de traducteurs littéraires professionnels, via Passa Porta, pour proposer des poèmes traduits dans d’autres langues que le français et le néerlandais. 

Partager cet article

En lien avec l'article