24.04
06:12

Greenpeace et Youth For Climate se mobilisent pour un plan de relance écologique en sortie de crise sanitaire

Les deux organisations s'adaptent aux contraintes du confinement en organisant des manifestations virtuelles et des séminaires en ligne.

Le mouvement Youth for Climate et l'ONG Greenpeace ont organisé hier soir, une projection devant le bâtiment du Conseil européen à Bruxelles, et devant le Parlement fédéral belge. 

Cette "marche des hologrammes", était une manifestation de fortune pour réclamer une politique de relance écologique et équitable à la sortie de la crise sanitaire.

Cette alternative virtuelle aux manifestations physiques permet de respecter les mesures de confinement. "Nous resterons chez nous, mais nous ne resterons pas silencieux", a déclaré Toon Lambrecht, porte-parole de Youth for Climate. "Nous exigeons que les politiciens écoutent les scientifiques, qu'il s'agisse du Covid-19 ou du climat".

Les images diffusées ont notamment montré des vidéos d'anciennes manifestations de jeunes pour le climat ainsi que des interpellations adressées aux politiques par les hologrammes de Lena Baguet, représentante de Youth for Climate, et de la porte-parole de Greenpeace, Juliette Boulet.


"Nous ne pouvons pas et ne voulons pas reprendre nos activités comme si de rien n'était. Nous devons désormais investir dans les soins de santé et la justice sociale, dans la politique climatique et la nature, et non dans les entreprises polluantes. Les gens et la planète sont plus importants que le profit".

Youth for Climate organise également aujourd'hui une manifestation en ligne via le service de téléconférence Zoom et un webinaire avec les climatologues Jean-Pascal van Ypersele et Sara Vicca.

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article