24.04.20
11:42

Brussels Airlines: Lufthansa veut faire payer les Belges

Les négociations sont suspendues tant les positions sont éloignées.

Il y a de la friture sur la ligne belgo-allemande. A tel point que les négociations entre Belges et Allemands ont été mises sur pause. Rappel, il s’agit de voir comment Brussels Airlines peut être sauvée de la faillite. La compagnie aérienne, déjà financièrement mal en point avant le Covid-19, est à l’agonie.

Lufthansa a donc demandé aux Belges une ligne de crédit pont de 290 millions d’euros, en fait "plutôt 90 millions de dons et 200 millions de crédit", fulmine un expert. Mais les Belges refusent ce genre de mécanisme qui reviendrait de facto à injecter des fonds quasi directement dans Lufthansa.

 

Les positions sont tellement éloignées que les négociations ont été mises sur pause pour permettre de faire baisser la pression. Les Belges souhaiteraient entrer au capital de l’entreprise pour avoir une capacité de décision.

C’est le ministre des Finances Alexander De Croo qui pilote les négociations pour le compte du gouvernement belge.

 

Martin Buxant

Partager cet article