23.04.20
11:58

Covid-19 : une surmortalité de près de 80% entre fin mars et début avril en Belgique

Un chiffre plus important que lors d'une vague de chaleur ou une épidémie de grippe.

Le porte-parole interfédéral Emmanuel André a donné des éléments de réponses sur la surmortalité de la crise du coronavirus en Belgique.
Selon lui, cette évolution donne une vue précise sur le nombre de décès en plus par rapport aux cinq années précédentes. La situation montre une surmortalité de près de 80% fin mars et début avril  (un chiffre plus haut que pendant les vagues de chaleur ou les épidémies de grippe).



graphique mortalité ©Sciensano

« Pour faire évoluer l’impact de l’épidémie, un élément important est la surveillance de la mortalité, notamment dans chaque commune. Le graphique (ci-dessous) et la courbe orange montrent que, depuis le début de l’épidémie, la mortalité en Belgique a augmenté. Au début, l’augmentation était limitée. Le graphique s’arrête à la situation où il y avait 80 % de surmortalité il y a quelques semaines. Cela est plus important qu’une vague de grippe ou de chaleur. La mortalité est donc importante et concerne toutes les tranches d’âges, même si la pandémie touche principalement les personnes âgées »

Partager cet article

En lien avec l'article