22.03
12:08

La propagation du covid s'accélère au Royaume-Uni, les plus fragiles priés de se confiner

La propagation du Covid-19 "s'accélère" au Royaume-Uni, où le gouvernement a demandé dimanche aux 1,5 million de personnes les plus fragiles vivant en Angleterre de rester confinées chez elles trois mois.

"Les chiffres sont très frappants, et ils s'accélèrent. Nous ne sommes qu'à quelques semaines - deux ou trois - de l'Italie. Les Italiens ont un superbe système de santé. Et pourtant, leurs médecins et infirmières ont été complètement dépassés par la demande", a prévenu le Premier ministre Boris Johnson dans un message au pays.

Il a appelé ses compatriotes à un "effort national collectif", pour ralentir la diffusion du virus, qui a fait 233 morts dans le pays, faute de quoi, le service public de santé "sera submergé de la même manière", a-t-il averti.

Fête des mères par téléphone ou appel vidéo

Le gouvernement, qui avait déjà demandé aux Britanniques d'éviter tout contact ou déplacement "non essentiel", a pressé dimanche les personnes les plus fragiles de ne plus sortir de chez elles pendant au moins trois mois. 

"Jusqu'à 1,5 million de personnes en Angleterre identifiées par le NHS (service de santé public) comme présentant un haut risque de maladie grave si elles contractent le coronavirus devront rester chez elles pour se protéger", a annoncé le gouvernement dans un communiqué.

Boris Johnson a aussi enjoint les Britanniques qui célèbrent la fête des mères dimanche à ne pas rendre visite à leurs mères mais de les contacter par téléphone ou par appel vidéo.

Les personnes vulnérables qui resteront confinées chez elles pourront se voir livrer des provisions et des médicaments. Une ligne téléphonique dédiée sera créée.

« Il est d’une importance vitale que vous agissiez pour votre propre protection »

Le service de santé public va contacter les personnes identifiées comme vulnérables, a déclaré le Dr Paul Johnstone, directeur de Public Health England, cité dans un communiqué.  

"Si vous recevez une lettre, il est d'une importance vitale que vous agissiez pour votre propre protection, ne participiez pas à des rassemblements avec des amis ou de la famille, ne sortiez pas pour faire vos courses, pour vos loisirs ou pour voyager", a-t-il ajouté.

Parmi les populations à risque figurent les personnes ayant été transplantées, celles qui vivent avec des conditions respiratoires sévères telles que la mucoviscidose et la bronchite chronique sévère ou celles atteintes de cancers spécifiques comme ceux du sang ou de la moelle osseuse, ainsi que certaines personnes qui reçoivent des traitements médicamenteux, dont ceux qui suppriment le système immunitaire.

Face à la propagation du virus, le gouvernement a ordonné la fermeture des écoles, pubs, restaurants, théâtres, cinémas et salles de sport depuis vendredi.

Menace de fermeture de frontières ?

Selon le journal français Libération, Boris Johnson a pris ces mesures après que le président français Emmanuel Macron l'eut menacé de fermer les frontières entre la France et le Royaume-Uni s'il n'agissait pas pour enrayer la progression de la pandémie, ce qu'a démenti Downing Street.

"Comme l'a indiqué vendredi le Premier ministre, ces nouvelles mesures ont été prises sur la base d'avis scientifiques et dans la foulée du plan d'action du gouvernement établi il y a deux semaines", a déclaré un porte-parole de Downing Street.

Bien que le gouvernement ne "[veuille] pas emprunter la voie" du confinement, si les Britanniques ne respectent pas les consignes, le gouvernement "étudiera d'autres options", a prévenu dimanche sur SkyNews le ministre du Logement, Robert Jenrick.

Pour aider à réduire la diffusion du coronavirus, le National Trust, chargé de la protection du patrimoine historique et naturel du Royaume-Uni, a annoncé fermer ses parcs et jardins.

AFP

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article