20.03
06:42

Covid-19: en Italie, 627 morts en 24h, l'UE suspend les règles de discipline budgétaire, les frontières belges fermées

Les dernières infos de ce vendredi: l'Italie passe la barre des 4000 morts avec 627 décès supplémentaires en 24h, l'UE annonce une suspension inédite des règles de discipline budgétaire, les frontières belges désormais fermées sauf pour le transport de marchandises ou les déplacements "essentiels".

Les dernières informations de ce vendredi 20 mars sur l'évolution de la pandémie de Covid-19 à travers le monde et en Belgique.

 

  • 20h46: pourquoi la Grèce a réagi rapidement au covid-19

La Grèce a réagi rapidement face au coronavirus pour éviter "l'écroulement" de ses hôpitaux "affaiblis" par une décennie de crise, et empêcher une propagation incontrôlable dans les camps surpeuplés de migrants, selon des analystes.

Dès son premier mort, le 12 mars, et avec à peine 117 cas de Covid-19, le gouvernement dégainait des mesures drastiques: fermeture des écoles, universités, crèches, des cinémas, théâtres et lieux de divertissement. Avant de monter en puissance les jours qui ont suivi, en fermant encore, sous peine d'amende, les musées et sites archéologiques, les bars et restaurants, les commerces et les hôtels.

Lire l'article

 

  • 18h33:  l'UE annonce une suspension inédite des règles de discipline budgétaire

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé vendredi la suspension des règles de discipline budgétaire de l'UE, une mesure inédite qui permettra aux Etats membres de dépenser autant que nécessaire pour lutter contre les conséquences économiques du coronavirus.

"Aujourd'hui, et c'est nouveau et n'a jamais été fait auparavant, nous déclenchons la clause dérogatoire générale", qui permet de déroger temporairement à ces règles, a-t-elle déclaré dans une vidéo publiée sur Twitter. "Cela signifie que les gouvernements nationaux peuvent injecter dans l'économie autant qu'ils en auront besoin", a-t-elle ajouté. "Nous assouplissons les règles budgétaires pour leur permettre de le faire."

Créée en 2011, en pleine crise de la zone euro, cette clause n'avait jusqu'alors jamais été activée. Parmi les obligations que les Etats membres n'auront plus à respecter figure la fameuse règle imposant que leur déficit public reste inférieur à 3% de leur produit intérieur brut (PIB).

Mme von der Leyen a par ailleurs affirmé qu'elle accueillait "favorablement l'action décisive annoncée par la Banque centrale européenne cette semaine": un plan massif de 750 milliards d'euros de soutien à la zone euro.

 

  • 18h18: 627 morts en 24h en Italie, la barre des 4.000 morts dépassée

La pandémie de coronavirus a tué 627 personnes en Italie sur les dernières 24 heures, un nouveau record qui porte le bilan total au-delà des 4.000 morts dans la péninsule, pays le plus touché au monde, a annoncé la protection civile vendredi. 

C'est encore la région de Milan, la Lombardie, où les hôpitaux sont débordés, qui paye le plus lourd tribut, avec 381 décès supplémentaires (2.549 au total). Dans le pays, ce sont près de 6.000 cas supplémentaires qui ont été détectés, là encore un chiffre jamais atteint jusqu'à présent.   

 

  • 17h54: rationnement du paracétamol: une boîte par famille

L'Agence fédérale pour les médicaments et produits de santé (AFMPS) impose désormais aux pharmaciens de ne vendre qu'une boîte de paracétamol par famille. Lieven Zwaenepoel de l'association pharmaceutique de Belgique (APB) insiste sur le fait qu'il n'est pas nécessaire de stocker le paracétamol. "Les pharmacies restent ouvertes et il y a suffisamment de stocks", assure-t-il.

Malgré cela, la pharmacie en ligne Newpharma fait face à des commandes dépassant les limites imposées. Face au nombre croissant de commandes et aux problèmes générés par le non-respect de ce rationnement, la pharmacie éprouve des difficultés à assurer ses commandes. 

Voir le reportage

 

  • 17h40: Pieter De Crem annonce la mise en place de contrôles aux frontières belges

Des contrôles sont désormais organisés aux frontières belges pour détecter les déplacements jugés non essentiels. "Les voyages touristiques vers la Belgique, en particulier sont interdits et les contrôles aux frontières seront désormais d'application", a affirmé le cabinet du ministre.

Le ministre de l'Intérieur a également précisé que tous les déplacements vers des résidences secondaires en Belgique étaient interdits. "La police fédérale et les zones de police locale sont chargées de l'application de cette mesure" a précisé Pieter De Crem.

 

  • 17h15: Tunisie: le président annonce un confinement général du pays

Le président tunisien Kais Saied a annoncé vendredi un confinement général du pays, sans préciser sa date d'entrée en vigueur ni sa durée, après avoir enregistré une hausse du nombre de malades du nouveau coronavirus.

La Tunisie, qui a déjà fermé ses frontières maritimes, terrestres et aériennes, est depuis mercredi sous le coup d'un couvre-feu de 18H00 à 06H00 locales. Le pays compte plus de 50 cas et un décès dû au nouveau coronavirus.

 

  • 17h01: La vague de l'épidémie de coronavirus continue à monter en Afrique

La crainte d'une propagation rapide de l'épidémie de coronavirus en Afrique s'est encore faite un peu plus vive vendredi, notamment en Afrique du Sud où le nombre d'infections a franchi la barre des 200.

Lire l'article

 

  • 15h50: le point sur les mesures de soutien prises par le gouvernement

Le gouvernement de Sophie Wilmès a annoncé ce vendredi 20 mars un plan d'aide pour protéger le pouvoir d'achat des consommateurs et soutenir entreprises et indépendants touchés par la crise du covid-19.

Lire l'article

 

  • 15h35 : La transmission dans l'air, une question en suspens

Le coronavirus peut-il circuler en suspension dans l'air et peut-on être contaminé de cette manière? Cette question importante a été relancée par une étude cette semaine, mais sans pouvoir être tranchée à ce stade

 

  • 14h23 : l'Italie envisage de nouvelles mesures restrictives

Le gouvernement italien envisage de nouvelles mesures restrictives qui pourraient être adoptées rapidement dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 qui a fait plus de 3.400 morts dans la péninsule, le bilan le plus lourd au monde.

"Dans les prochaines 24 à 48 heures, de nouvelles restrictions sont possibles", a annoncé vendredi le ministre aux Affaires régionales Francesco Boccia, évoquant, entre autres, la possibilité de suspendre les activités en plein air.

Les gouverneurs des régions du nord, les plus riches d'Italie et les plus touchées par l'épidémie avec environ 3.000 morts, réclament encore davantage de fermetures d'activités et le déploiement de l'armée pour faire appliquer ces mesures.

"Malheureusement, même aujourd'hui les chiffres ne vont pas dans la bonne direction, ni en ce qui concerne les nouvelles infections ni en ce qui concerne les décès" qui augmentent "de manière importante", a déclaré vendredi Attilio Fontana, gouverneur de la Lombardie, sans fournir de chiffres précis.

"Mais même en Lombardie on doit faire fonctionner le système sanitaire, la filière agro-alimentaire, la production d'énergie, le transport", a plaidé M. Boccia qui invite à "garder le sang-froid", tout en promettant "rigueur et disciplines absolues et sanctions pour ceux qui violent les règles".

 

  • 13h30: 18 cas en RDC

Sans aller jusqu'au confinement, le président Félix Tshisekedi a annoncé des mesures drastiques mercredi: suspension des vols vers les pays à risques (les derniers vols directs réguliers vers la France et la Belgique sont partis jeudi soir de Kinshasa, a indiqué l'ambassade de France), fermeture des écoles, des bars, des restaurants, des lieux de culte, des salles de deuil...

Le ministre de la Santé Eteni Longondo a fait état de quatre nouveaux cas confirmés vendredi matin.

"Ce sont tous des Congolais dont un a séjourné en France (...). Les trois autres ont été contaminés sur place au Congo", a détaillé le ministre sur Twitter. Le ministre de la Justice a indiqué dans un communiqué avoir été testé négatif.

Les 18 cas se concentrent pour le moment dans la capitale Kinshasa d'environ dix millions d'habitants.

 

  • 13h10: Le Gabon annonce un premier décès dû au coronavirus

Un premier patient est décédé au Gabon du nouveau coronavirus, le deuxième en Afrique subsaharienne après le Burkina Faso, a indiqué vendredi le porte-parole de la cellule de suivi de l'épidémie dans ce pays qui ne comptait jusqu'à présent que trois cas.

 

  • 13h05: plus de 200 cas déjà en Afrique du Sud, les autorités inquiètes

L'épidémie de nouveau coronavirus a continué à progresser rapidement en Afrique du Sud pour passer vendredi la barre des 200 cas recensés, ont annoncé les autorités, qui estiment que la maladie pourrait contaminer jusqu'à 60% de la population.

Un total de 202 personnes ont été infectées dans le pays par le Covid-19, contre 150 la veille, a indiqué le ministre de la Santé Zweli Mkhize devant la presse à Bloomfontein (centre).

Aucun mort n'est toutefois à déplorer, a-t-il ajouté.

 

  • 13h00: L'aéroport de Charleroi ferme

Dès mardi soir 23h59, toutes les infrastructures de l'aéroport de Charleroi sont fermées aux passagers et aux compagnies jusqu'au dimanche 5 avril. 

 

  • 12h55 : Conférence de presse sur le Plan fédéral de protection socio-économique

La Première ministre Sophie Wilmès tient à rappeler deux choses :

- "l'objectif de départ c'est que tout le monde puisse travailler, par télétravail ou, si ce n'est pas possible, en respectant les règles de distanciation sociale (y compris dans les transports mis en place par l'employeur)."

- "la règle stricte sur le fait qu'il fait rester à la maison. On reste à la maison. On peut aller au travail, faire ses courses, prendre l'air avec les membres de sa famille vivant sous le même toit ou avec un ami. Mais après l'activité, on rentre chez soi. Il ne s'agit pas de flâner ou de se promener. Evidemment, quand on est malade, on reste chez soi. Ces règles sont difficiles mais importantes."

 

  • 12h45 : Le coronavirus a tué plus de 10.000 personnes, dont plus de 5.000 en Europe

Le bilan de la pandémie de coronavirus a dépassé vendredi la barre des 10.000 morts dans le monde, dont plus 5.000 en Europe, malgré les décisions de confinement qui se multiplient partout mais qui ne pourront pas s'appliquer dans des endroits très vulnérables comme dans les immenses bidonvilles asiatiques.

 

  • 12h15 : L'Espagne passe la barre des 1.000 morts 

L'Espagne a dépassé la barre des 1.000 décès dûs au coronavirus et s'approche des 20.000 cas, a annoncé vendredi le directeur du centre d'alertes sanitaires Fernando Simon.

Le pays compte "1.002 décès" et "au niveau national nous avons 19.980 cas, avec une hausse de 2.833 cas par rapport à hier (jeudi), soit une hausse de 16,5%", a indiqué M. Simon lors d'une conférence de presse.

 

  • 11h56 : Les écoles britanniques ferment leurs portes

La grande majorité des établissements scolaires, écoles, collèges et lycées, restera portes closes "jusqu'à nouvel ordre", a annoncé mercredi le Premier ministre Boris Johnson. Les examens de fin d'année ont été annulés.

Lire l'article.

 

  • 11h30: La vodka confisquée servira de désinfectant

En Pologne, près d'un demi-million de litres de vodka de contrebande et d'alcool pur produit illégalement pourront être utilisés comme désinfectant dans la lutte contre le coronavirus, a annoncé vendredi le parquet national.

Les services des douanes et du fisc gardent au moins 430.000 litres de vodka et d'alcool pur, frelaté ou non, qui ont été soit saisis pour servir de preuves dans des procédures judiciaires, soit confisqués à la suite de ces procédures.

Au lieu d'être détruits, plusieurs milliers de litres ont d'ores et déjà été remis aux services intéressés pour servir à la désinfection de bâtiments, de locaux et de moyens de transport.

 

  • 11h20: Décision ce week-end sur un éventuel confinement en Allemagne

Les autorités allemandes décideront ce week-end si le pays doit entrer dans un confinement total pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, à l'instar de ses voisins européens, a indiqué le chef du cabinet d'Angela Merkel vendredi. 

"Nous observerons le comportement de la population ce week-end", avant de prendre de "nouvelles mesures restrictives", a affirmé le chef du cabinet de la chancelière, Helge Braun dans "Der Spiegel".

 

  • 11h10: critiquée par Trump, la Chine l'accuse de "fuir ses responsabilités"

La Chine a indirectement accusé vendredi Donald Trump de "fuir ses responsabilités" après des propos du président américain estimant que le monde payait "le prix fort" pour la lenteur chinoise à communiquer sur le nouveau coronavirus.

Lire l'article

 

  • 11h00: 462 nouveaux cas et 16 décès supplémentaires en Belgique

Aujourd'hui, le SPF santé a annoncé 462 nouveaux cas de Covid-19 en Belgique. 302 en Flandre, 43 à Bruxelles, 90 en Wallonie et 27 dont les informations ne sont pas encore disponibles. 

Depuis le début de la crise, 23.423 tests ont été effectués en Belgique pour un total de 2257 cas détectés. 

837 personnes sont hospitalisées en Belgique, soit 203 de plus qu'hier. 164 personnes sont aux soins intensifs et 114 sont sous assistance respiratoire et la Belgique dénombre 37 décès, 16 de plus qu'hier. 

 

  • 10h35: Washington et Mexico étudient une fermeture partielle de leur frontière

Les Etats-Unis et le Mexique prévoient de fermer leur frontière commune aux voyages non essentiels pour tenter de freiner la propagation du nouveau coronavirus, a indiqué jeudi soir le département d'Etat.

Des mesures similaires doivent entrer en vigueur samedi à la frontière Nord des Etats-Unis avec le Canada.

 

  • 10h20: Premières garde à vue en France pour "mise en danger de la vie d'autrui"

Des personnes déjà verbalisées pour non respect des règles du confinement ont été placées en garde à vue pour "mise en danger de la vie d'autrui", dans le Pas-de-Calais et en Seine-Saint-Denis

 

  • 10h05: l'Arabie saoudite suspend tous les transports publics

L'Arabie saoudite va suspendre tous les transports publics "dans le cadre de ses efforts continus pour lutter contre le nouveau coronavirus", a indiqué vendredi une source au sein du ministère de l'Intérieur.

Le royaume, touché par l'épidémie de Covid-19 avec 274 cas de personnes atteintes selon un bilan officiel, a pris nombreuses mesures de précaution pour limiter les déplacements et les rassemblements.

 

  • 9h55: Si l'UE laisse tomber l'Italie, elle "ne s'en relèvera pas" (Le Maire)

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a prévenu vendredi que si l'UE laissait tomber l'Italie, "elle ne s'en relèvera pas", appelant les Etats membres à "se rassembler" pour faire face à la crise du coronavirus.

"Si c'est le chacun pour soi, si on laisse tomber certains Etats, si on dit à l'Italie, par exemple, +débrouillez-vous tout seuls+, l'Europe ne s'en relèvera pas", a affirmé le ministre.

  • 9h34: Teva va offrir 10 millions de doses d'anti-paludique aux Etats-Unis

Le géant israélien des médicaments génériques Teva a annoncé vendredi qu'il allait fournir gratuitement aux hôpitaux américains dix millions de doses de sa molécule anti-paludique hydroxychloroquine, qui pourrait s'avérer efficace pour combattre la pandémie de coronavirus.

La société précise que six millions de doses seront fournies aux hôpitaux américains d'ici le 31 mars, et plus de dix millions d'ici un mois.

"Nous nous sommes engagés à participer à la livraison sans contrepartie d'autant de doses que possible puisque la demande pour ce traitement s'accélère", indique le vice-président exécutif de Teva Brendan O'Grady, dans un communiqué.

 

  • 8h00: 5 millions de masques sont arrivés cette nuit en Belgique

En provenance de Chine, ils ont été réceptionnés par la Protection civile et seront acheminés vers les hôpitaux après des contrôles de sécurité.

 

  • 7h30: plus de morts en Italie qu'en Chine, des "millions" de vie en jeu dans le monde

L'Italie est devenue jeudi, devant la Chine, le pays le plus endeuillé au monde par le coronavirus, qui pourrait coûter des "millions" de vie, a prévenu l'ONU, faute de solidarité envers les pays pauvres.

Lire l'article

 

  • 6h50: Sur le front du coronavirus, les médecins britanniques manquent de protection

Faute de protections et de tests en quantités suffisantes pour lutter contre le coronavirus, médecins et personnels de santé britanniques craignent de s'exposer quand on a le plus besoin d'eux et de mettre en danger les patients vulnérables.

Un médecin a raconté se sentir "terrifié" du manque d'équipements personnels de protection (PPE) disponibles pour les soignants.

"Peut-être que pour moi ça va - je suis jeune et en bonne santé - mais je ne supporte pas l'idée de contaminer des patients avec une maladie qui pourrait les tuer. Et c'est le risque, sans PPE adéquat", a-t-il écrit dans les colonnes du quotidien de gauche The Guardian.

 

  • 6h45: après 35 morts dans une maison de retraite américaine, des familles demandent des comptes

Les familles des victimes, qui ont encore parfois des proches en quarantaine dans l'établissement, exigent des explications du centre Life Care de Kirkland, dans l'Etat de Washington.

Mercredi, un rapport des autorités sanitaires fédérales a attisé leur colère en montrant comment des infirmiers avaient continué à travailler dans cette maison de retraite médicalisée alors qu'ils présentaient des symptômes de l'infection, sur fond de manque d’équipement et de formation. Le document fait tristement écho aux alertes lancées ces dernières semaines par les familles des pensionnaires sur la désorganisation du centre.

 

  • 6h00: un soutien de Trump accusé d'avoir profité d'informations alarmantes

Le chef de la Commission du Sénat américain sur le renseignement, le républicain Richard Burr, a vendu des actions et averti des donateurs d'une catastrophe imminente dès février, alors même que la Maison Blanche minimisait la menace du coronavirus, ont rapporté jeudi des médias américains.

 

  • 5h50: l'Australie isole les Aborigènes et traque des croisiéristes

L'Australie a fermé vendredi des zones où habitent ses Aborigènes afin de protéger cette population du coronavirus, et traquait par ailleurs 2.700 croisiéristes qui avaient débarqué à Sydney par peur qu'ils soient contaminés.

Le Premier ministre Scott Morrison a affirmé vouloir "agir pour restreindre les mouvements en direction de communautés indigènes isolées afin d'empêcher la propagation du coronavirus" dans des endroits très éloignés des hôpitaux.

"Les Etats et territoires désigneront les endroits concernés, à savoir les communautés, en consultation avec les communautés indigènes", a-t-il ajouté.

Des experts en santé publique ont estimé indispensable de prévenir l'arrivée de l'épidémie dans des zones marquées par la prévalence de maladies chroniques, la promiscuité dans les logements et la difficulté de se faire soigner.

Les 785 cas de la maladie Covid-19 en Australie ont pour l'instant en très majorité touché des habitants des grandes villes.

 

  • 4h49: Feu vert du Sénat au projet de loi sur l'état d'urgence sanitaire en France

Le Sénat à majorité de droite a adopté dans la nuit de jeudi à vendredi en première lecture le projet de loi permettant l'instauration d'un état d'urgence sanitaire face à l'épidémie de Covid-19.

Le texte, voté par 252 voix pour, 2 contre et 90 abstentions, autorise également le gouvernement à prendre des mesures de soutien aux entreprises par ordonnance et acte le report du 2e tour des élections municipales "au plus tard en juin".

Il sera examiné dès vendredi par l'Assemblée nationale. Si elle l'adopte sans modifications, il sera considéré comme définitivement adopté. Dans le cas contraire, députés et sénateurs devront trouver un terrain d'entente en commission mixte paritaire.

 

  • 4h40: Le Brésil interdit l'entrée aux Européens et Asiatiques

Le Brésil a annoncé jeudi la fermeture à partir de lundi de ses frontières aux ressortissants venus d'Europe, d'Australie et de plusieurs pays asiatiques, pour lutter contre l'épidémie de coronavirus.

Ces restrictions, valables un mois, concernent les passagers des vols provenant de l'Espace économique européen (Union européenne, Royaume-Uni, Islande, Norvège et Suisse), de la Chine, du Japon, de Corée du Sud, d'Australie et de la Malaisie, qui n'ont pas la résidence au Brésil ou une justification professionnelle ou familiale pour rentrer dans le pays, a précisé un décret ministériel.

Le ministère de la Justice, à l'origine de ce décret, n'a pas expliqué dans l'immédiat pourquoi cette restriction ne concerne pas les Etats-Unis, où plus de 10.000 cas et 153 morts ont pourtant été confirmés.

 

  • 4h30: Toute la Californie placée en confinement contre le coronavirus

Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a décidé jeudi soir de placer en confinement la totalité de l'Etat et de ses quelque 40 millions d'habitants pour renforcer la lutte contre la pandémie de coronavirus.

La directive, qui prend effet dès jeudi soir, est l'une des mesures les plus strictes annoncées aux Etats-Unis depuis le début de la crise sanitaire.

 

  • 4h00: Deuxième jour avec zéro nouveau cas local en Chine

Pour le deuxième jour consécutif, la Chine n'a rapporté vendredi aucune nouvelle contamination d'origine locale au coronavirus, même si le nombre de cas importés a atteint un record.

L'enrayement de l'épidémie dans le pays asiatique, où le virus a été détecté en décembre, offre un rayon d'espoir à plusieurs autres nations actuellement confinées pour tenter d'endiguer la propagation du Covid-19.

Le nombre de nouveaux morts journaliers a ainsi fortement chuté en Chine ces dernières semaines: seuls trois ont été annoncés vendredi par le ministère de la Santé, au plus bas depuis le lancement des statistiques en janvier.

 

  • 3h00: Mexique: un juge ordonne au président d'agir contre le coronavirus

Un juge fédéral à Mexico a ordonné jeudi au président mexicain Andrés Manuel López Obrador de prendre toutes les mesures préventives et les actions nécessaires pour détecter les personnes infectées par le coronavirus.

"Les autorités ne prennent pas les mesures sanitaires générales, efficaces et proportionnées au risque qu'affronte le pays", a affirmé ce juge, cité par l'organisation de citoyens à l'origine de la saisie de ce magistrat.

Ce dernier a donné 24 heures aux autorités mexicaines, dont le chef de l'Etat et le secrétaire à la Santé, Jorge Alcocer, pour informer la population des mesures qu'elles entendent prendre face à la pandémie.

 

  • 1h39: deux premiers cas confirmés en Haïti

Le président haïtien Jovenel Moïse a annoncé jeudi les deux premiers cas de coronavirus en Haïti, pays le plus pauvre et le plus densément peuplé de la Caraïbe, dont les autorités ont pris des mesures drastiques pour contenir la propagation de la pandémie.

 

  • 1h30: Finie la prière à la mosquée pour les Dakarois

Aller à la mosquée malgré le coronavirus? Au Sénégal, où l'islam est un puissant facteur de cohésion, la question s'est posée pendant plusieurs jours, jusqu'à ce que le gouverneur de la région de Dakar tranche: les mosquées seront fermées dès vendredi, jour de la grande prière hebdomadaire.

L'arrêté du gouverneur Al Hassan Sall est tombé jeudi en toute fin de soirée. La situation qui prévaudra vendredi dans les autres régions du pays n'était pas immédiatement connue.

 

  • 1h25: l'Argentine décrète le confinement de la population jusqu'au 31 mars

 

  • 0h40: Trump annule le sommet du G7 prévu en juin à Camp David

Le président américain Donald Trump a annulé le sommet du G7 prévu en juin à Camp David en raison de la propagation du coronavirus à travers le monde, a annoncé jeudi la Maison Blanche.

"Le sommet des dirigeants du G7 que les Etats-Unis devaient accueillir en juin à Camp David aura lieu par visioconférence", a indiqué Judd Deere, porte-parole de l'exécutif américain.

La Maison Blanche a précisé que pour poursuivre une "coordination étroite" entre les sept pays, d'autres réunions en visioconférence auraient lieu en avril et en mai.

 

  • 0h19: les républicains du Sénat américain présentent un plan d'aide d'environ 1.000 milliards de dollars

Le chef de la majorité républicaine du Sénat américain Mitch McConnell a présenté jeudi des mesures de relance de l'économie d'environ 1.000 milliards de dollars pour contrer l'impact de la pandémie de coronavirus aux Etats-Unis. 

Le texte doit désormais être soumis aux négociations avec les démocrates du Sénat, avant qu'une date de vote puisse être fixée. Ces mesures devront encore ensuite être approuvées par la Chambre des représentants, à majorité démocrate, avant d'être promulguées par le président Donald Trump. 

 

  • 0h15: L'Espagne ordonne la fermeture de tous les hôtels

L'Espagne, quatrième pays le plus touché au monde par la pandémie de coronavirus, a ordonné la fermeture de tous les hôtels sur son territoire, une mesure publiée jeudi dans le bulletin officiel de l'Etat (BOE).

Cette mesure implique "la suspension de l'ouverture au public de tous les hôtels et logements similaires, logements touristiques et autres logements pour des séjours courts (...) implantés sur le territoire national", peut-on lire dans le BOE.

A compter de jeudi, les hôtels en Espagne, la deuxième destination touristique au niveau mondial, devront donc fermer pour sept jours ouvrables afin de freiner la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus dans le pays.

Seuls resteront ouverts les établissements de séjour longue-durée, à condition qu'ils aient les infrastructures nécessaires pour que leurs occupants puissent y respecter le confinement quasi total imposé actuellement dans tout le pays.

L'Espagne est le deuxième pays européen le plus touché par l'épidémie de coronavirus, et le quatrième au niveau mondial, avec 767 décès et 17.147 contaminations.

 

  • 0h12: un vaccin d'ici 12 à 18 mois minimum 

Des multinationales de l'industrie pharmaceutique se sont engagées jeudi à fournir un vaccin contre le Covid-19 "partout dans le monde", dans un délai estimé de 12 à 18 mois minimum.

Lire l'article

  • 0h00: de retour d'Europe, une Uruguayenne propage le Covid-19 à un mariage

A peine arrivée d'Espagne, elle s'est rendue à un mariage réunissant 500 personnes en étant porteuse, sans le savoir, du coronavirus: plus de la moitié des cas comptabilisés en Uruguay lui seraient attribués. 

Le 13 mars, l'Uruguay annonçait son premier cas de Covid-19. Près d'une semaine après, ce chiffre s'élève à 79. Selon les autorités du ministère de la Santé, la plupart de ces personnes ont été contaminées lors d'un mariage le 7 mars à Montevideo auquel assistait la jet-set uruguayenne. Au moins 44 des cas confirmés seraient liés à ce mariage.

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article