05.03.20
19:47

La Chambre abolit le délai de déclaration anticipée en cas d'euthanasie

Ce jeudi, la Chambre a approuvé une proposition de loi visant à abolir le délai de déclaration anticipée en cas d'euthanasie. Il s'agit d'une proposition émanant du groupe Ecolo-Groen.

La proposition abroge l'exigence de renouvellement des déclarations anticipées actuellement prévues tous les cinq ans. L'objectif est d'assurer le respect de la volonté de la personne se trouve dans l'impossibilité de renouveler sa demande alors qu'elle remplit toujours les conditions pour demander une euthanasie.

Plusieurs amendements ont été déposés, notamment par le le cdH et l'Open Vld. Ceux-ci concernaient la liberté pour les personnes de choisir entre une déclaration à durée illimitée ou une déclaration anticipée valable pendant la durée qu'elles déterminent. Ceux-ci n'ont pas été acceptés. 

Cependant, le PS a ajouté une précision à la proposition de loi. Le médecin a maintenant sept jours maximum pour rendre sa décision d'effectuer ou de refuser une euthanasie. Si celui-ci refuse, il doit transmettre les coordonnées d'un centre ou d'une association spécialisée dans le droit à l'euthanasie, afin de guider le patient dans la démarche à suivre.

La loi a été adoptée avec 93 "pour" et cinq votes "contre". Tous les partis ont voté "pour", sauf le CD&V, le Vlaams Belang et Marie-Christine Marghem (MR). De son coté, le cdH (qui permet désormais la liberté de vote pour les questions éthiques) ne s'est pas positionné clairement, avec deux votes "pour", deux "contre" et une abstention. 

 

LN24

 

Partager cet article