25.02.20
09:52

Maggie De Block: "Fermer les frontières ne sert à rien"

Maggie De Block était l'invitée de Martin Buxant dans la Matinale LN24. Elle fait le point sur la situation du nouveau coronavirus.

La ministre fédérale de la santé souligne entre autres la préparation de la Belgique,

"Cela fait plusieurs semaines que nous nous préparons. Un comité scientifique a été mis en place, des réunions via un comité de 'Risk management' entre les Régions également. Nous avons des hôpitaux de première ligne, spécialisés pour traiter ce genre d'infection, les hôpitaux universitaires, puis ceux de taille moyenne. Tous ont été avertis et préparés pour faire face si nécessaire" a détaillé Maggie De Block. 

L'inquiétude est montée dans le monde lorsque l'épidémie s'est également déclarée en Italie, avec un nombre de cas qui a augmenté de façon exponentielle. "C'est pour ça que de telles mesures ont été prises - l'interdiction de grandes manifestations sportives ou culturelles" explique Maggie De Block, "le vendredi ils avaient 6 cas, le lundi 229. Dans cette situation, il faut éviter les rassemblement de personnes. C'est normal, et toujours temporaire, et c'est dû à l'inquiétude générée par cette brusque augmentation du nombre de cas" ajoute-t-elle encore. 

Au niveau européen, la Commission essaie de coordonner les différentes mesures prises dans les Etats-membres afin qu'elles soient proportionnelles à la situation. "Interdire le trafic entre les états-membres, fermer les frontières, cela ne sert à rien. Un virus ne tient pas compte des frontières" a encore déclaré la ministre.  

LN24

Partager cet article