04.02
06:00

L'Iowa lance les primaires démocrates pour la course à la Maison blanche

Avant le vote, le sénateur Sanders, battu de peu dans cet Etat par Hillary Clinton en 2016, était en tête dans les sondages.

Le marathon des primaires pour désigner le démocrate qui affrontera Donald Trump à la présidentielle américaine a commencé lundi soir avec un vote indécis dans l'Iowa, où Bernie Sanders faisait figure de favori.

Les électeurs réunis dans des "caucus", ou assemblées organisées dans quelque 1.700 salles, écoles ou gymnases, se sont regroupés derrière des tables décorées aux couleurs du candidat de leur choix.

Dans un certain tumulte et une organisation parfois défaillante, les partisans de ceux qui n'ont pas franchi le seuil de 15% au premier tour pouvaient ensuite rejoindre un autre candidat lors d'un second tour.

Mais trois heures après le coup d'envoi, les résultats ne tombaient qu'au compte-gouttes, le Parti démocrate expliquant vouloir s'assurer de leur fiabilité avant de les publier. Et une certaine impatience commençait à monter face à un processus plus lent que prévu.

Avant le vote, le sénateur Sanders, battu de peu dans cet Etat par Hillary Clinton en 2016, était en tête dans les sondages dans l'Iowa. Il compte sur une victoire pour prendre l'ascendant sur l'ancien vice-président Joe Biden qui domine, lui, la course au niveau national. Suivent, dans les intentions de vote, l'ex-maire Pete Buttigieg puis les sénatrices Elizabeth Warren et Amy Klobuchar, sur un total de onze candidats encore en lice.

L'Iowa, petit Etat rural, enneigé en cette période de l'année, lance la saison des primaires depuis les années 1970. Il est important parce qu'il est le premier: le nombre de délégués en jeu est négligeable (ce sont ces délégués qui désigneront in fine le candidat investi), mais un bon résultat ou une contre-performance peut changer la dynamique d'une candidature.

Au-delà des clivages de programme entre l'aile gauche, représentée par Bernie Sanders et Elizabeth Warren, et un courant plus modéré, porté par Joe Biden, Pete Buttigieg ou encore Amy Klobuchar, la base démocrate espère surtout trouver celui ou celle qui sera le plus à même de battre le président républicain sortant le 3 novembre.

Qu'ils soient âgés, comme Bernie Sanders (78 ans) et Joe Biden (77 ans), ou nouveaux venus, comme Pete Buttigieg, 38 ans, chacun veut être ce candidat.

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article