13.01
06:40

Energie: les investissements doivent être réorientés vers le renouvelable

L'Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena), basée à Abou Dhabi, a appelé dimanche à doubler les investissements dans les projets d'énergie renouvelable en réorientant une partie des milliers de milliards de dollars qui continuent d'être injectés dans les combustibles fossiles.

Selon l'organisation intergouvernementale, 10.000 milliards de dollars (9.000 milliards d'euros) doivent être investis dans des projets d'énergie non-renouvelable d'ici 2030, compromettant les efforts réalisés pour lutter contre le changement climatique.

Pour répondre à cette nécessité de changement, l'Irena a appelé dans un rapport à rediriger les investissements dans les combustibles fossiles vers les énergies renouvelables. Ces investissements doivent passer d'environ 330 milliards de dollars (295 milliards d'euros) par an aujourd'hui à près de 750 milliards de dollars (675 milliards d'euros) "pour que les énergies renouvelables puissent être déployées à la vitesse requise" par l'étendue du changement climatique, selon l'Irena.

"Si nous voulons faire face au changement climatique, nous devons accélérer le pas, ce qui signifie que nous devons doubler nos investissements dans le renouvelable", a affirmé à des journalistes Francesco La Camera, directeur général de l'Irena, en marge de la conférence annuelle de l'organisation.

Les investissements dans les énergies renouvelables peuvent permettre de réaliser des économies substantielles, en évitant les pertes qui sont causées par l'inaction contre le changement climatique, a fait valoir l'agence, basée aux Emirats arabes unis, un pays membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

L'électricité provenant de sources renouvelables, principalement solaire et éolienne, fournira 57% de l'énergie mondiale d'ici la fin de la décennie, contre 26% seulement à l'heure actuelle, a prédit l'organisation. Au cours des 10 dernières années, le coût de l'énergie solaire a diminué de 90%, d'après l'Irena.

AFP

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article