04.01
22:17

Des manifestants défilent aux États-Unis pour un retrait des USA du sol irakien

Ils étaient environ 200 à se rassembler devant la Maison Blanche à l'appel d'organisations de gauche.

En scandant "pas de guerre contre l'Iran" et "les USA hors du Proche-Orient", des manifestants se sont rassemblés samedi à Washington, New York et à travers les Etats-Unis après la frappe américaine qui a tué le puissant général iranien Qassem Soleimani.

Devant la Maison Blanche, ils étaient environ 200 à se rassembler à l'appel d'organisations de gauche. Derrière le mot d'ordre "Retrait des USA d'Irak maintenant! Et pas de guerre et de sanctions contre l'Iran!", elles avaient convoqué ces manifestations dans quelque 70 villes.

"Nous ne permettrons pas que notre pays soit entraîné dans une autre guerre inconsciente", a lancé l'un des organisateurs à la petite foule, qui s'est ensuite dirigée vers l'hôtel Trump, non loin de la Maison Blanche.
 

"Besoin de détourner l'attention? Déclenchez une guerre", pouvait-on lire sur la pancarte brandie par Sam Crook, âgé de 66 ans, qui se disait "inquiet".
"Ce pays est entre les mains de quelqu'un qui n'est pas stable mentalement, Donald Trump", a-t-il déclaré à l'AFP. "J'ai peur qu'il déclenche par inadvertance - je pense qu'il ne le veut pas vraiment - une véritable déflagration au Proche-Orient".

 

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article