02.01.20
18:24

Des avocats réclament des poursuites contre Carlos Ghosn pour un voyage en Israël

Pays voisins, le Liban et Israël sont techniquement en état de guerre et Beyrouth interdit à ses ressortissants de se rendre en Israël ou d'avoir des contacts dans l'Etat hébreu.

Des avocats au Liban ont demandé au parquet général d'entamer des poursuites contre l'ex-patron de Renault-Nissan Carlos Ghosn pour un déplacement en Israël, pays voisin où les ressortissants libanais n'ont pas le droit de se rendre, a indiqué jeudi l'un d'eux à l'AFP.des avocats réclament des poursuites contre Carlos Ghosn pour un voyage en Israël

L'homme d'affaires détient les nationalités française, brésilienne et libanaise. Alors qu'il était encore président de Renault-Nissan, il s'était rendu en Israël en 2008 dans le cadre d'un partenariat pour le lancement d'une voiture électrique.

"Avoir des rapports avec Israël ce n'est pas une question d'opinion, la loi interdit toute normalisation", a indiqué jeudi à l'AFP Hassan Bazzi, un des trois avocats ayant présenté une requête auprès du parquet général.

 

Le "rapport" présenté au parquet reproche à M. Ghosn d'avoir commis "le crime d'entrer en pays ennemi et d'avoir violé la loi du boycott d'Israël", a rapporté l'agence de presse officielle ANI.

Pays voisins, le Liban et Israël sont techniquement en état de guerre et Beyrouth interdit à ses ressortissants de se rendre en Israël ou d'avoir des contacts dans l'Etat hébreu.

Partager cet article

En lien avec l'article