15.12
12:38

Un accord a minima conclu à la Cop25 après 40 heures de prolongations

Les États se sont engagés à "resserrer leurs objectifs de protection du climat pour 2030", un résultat bien en deçà des ambitions de base de la COP25.

Après deux semaines de négociations, tous les États se sont engagés à "resserrer leurs objectifs de protection du climat pour 2030".

L'objectif de la conférence était de renforcer l'accord sur le climat de 2015. Dans cet accord, les pays ont convenu de limiter le réchauffement climatique à 2 degrés Celsius.
Les vues des participants étaient très différentes à Madrid. Pendant longtemps, il ne semblait pas certain qu'un accord puisse être conclu.

Les organisations de protection de l'environnement Greenpeace et le World Wildlife Fund critiquent fermement le résultat de la conférence. Ils considèrent les efforts internationaux pour plus de protection climatique comme insuffisants et parlent d'une crise profonde. "Cette conférence sur le changement climatique était une attaque au cœur de l'Accord de Paris", a déclaré aujourd'hui un porte-parole de Greenpeace.

La COP25 a souligné dimanche lors de sa séance de clôture le "besoin urgent" à agir contre le réchauffement, mais sans parvenir à un accord sur des points essentiels pour répondre à l'urgence climatique et aux appels pressants des militants écologistes.

Enfin, la conférence climat de l'ONU organisée à Madrid a échoué à trouver un accord sur les règles des marchés carbone internationaux, dernier volet du manuel d'utilisation de l'Accord de Paris de 2015.

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article