07.12
15:58

L'Afrique «compte» pour l'UE, assure von der Leyen en Ethiopie

La présidente de la commission européenne a assuré son soutien à l'Afrique.

La présidente de la commission européenne, Ursula von der Leyen, a assuré l'Afrique du ferme soutien de l'Europe samedi à Addis Abeba, pour son premier déplacement hors de l'UE depuis sa prise de fonctions, consacré notamment aux questions migratoires et sécuritaires.

«J'espère que ma présence à l'Union africaine (UA) pourra envoyer un fort message politique, parce que le continent africain et l'Union africaine comptent pour l'Union européenne et la Commission européenne», a déclaré von der Leyen, après avoir rencontré le président de la commission de l'UA, le Tchadien Moussa Faki Mahamat.

Von der Leyen, qui veut faire de l'Europe le premier continent neutre sur le plan climatique d'ici à 2050 et doit présenter le 11 décembre un «Pacte vert», a estimé que l'Afrique et l'Europe pourraient collaborer à la lutte contre le réchauffement.

«Vous ici, sur le continent africain, comprenez mieux que quiconque le changement climatique», a-t-elle déclaré.

Les deux dirigeants ont évoqué les questions migratoires et sécuritaires. «Je ne suis pas là pour présenter un quelconque grand plan pour l'Afrique. Je suis là avant tout pour écouter», a cependant souligné Ursula von der Leyen.

«Honnêtement, je n'ai pas toutes les réponses à ces défis, mais je suis convaincue qu'ensemble nous pouvons trouver les réponses», a-t-elle ajouté, pendant que Faki appelait à une mobilisation internationale accrue pour contrer les menaces sécuritaires, notamment le terrorisme.

Une aide pour l'Éthiopie

La présidente de la Commission européenne s'est ensuite entretenue avec le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, qui doit recevoir mardi à Oslo le prix Nobel de la paix.

Elle a félicité son hôte pour cette récompense et pour avoir su faire la paix avec l’Érythrée. «L’Éthiopie a donné de l'espoir à tout le continent. Je veux que vous sachiez que nous sommes à vos côtés», a-t-elle déclaré.

Lors de la rencontre, des accords d'aide financière de l'UE à l'Éthiopie portant sur 170 millions d'euros ont été signés. Sur ce total, 100 millions seront consacrés aux transports et infrastructures, 50 millions au secteur de la santé, 10 millions aux élections et 10 autres à la création d'emplois.

L'UE est le principal partenaire commercial de l'Afrique, et sa première source d'investissement et d'aide au développement. Mais les responsables européens ont regardé avec circonspection la Chine étendre son influence dernièrement dans de nombreux pays africains, dont l’Éthiopie.

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article