26.11
12:59

«C'est un très mauvais message pour l'image de marque de la police fédérale»

Raoul Moulin, permanent CSC, s'exprime sur l’absence de mesures prises concernant la charge psychosociale des policiers.

La CSC a déposé un préavis de grève à la police fédérale, rapporte aujourd'hui la RTBF. Des actions pourront être menées à partir du 9 décembre, jusqu'au 2 janvier. 

En cause, l'absence de réponse à une étude sur le bien-être au travail qui avait révélé que les policiers étaient victimes de discrimination et de harcèlement sexuel. Selon l'enquête réalisée en janvier 2019 auprès de 5.000 policiers, un agent sur cinq estime avoir déjà été victime de discrimination, et une policière sur quatre de harcèlement sexuel.

Le syndicat chrétien dénonce l'absence de réaction de la part de la direction de la police fédérale. «Depuis le mois d'avril, nous demandons à en discuter, et que des réponses pratiques puissent être mises en place, et on nous demande de prendre patience», déplore Raoul Moulin, permanent CSC, auprès de la RTBF. «Ces personnes sont dans une réelle souffrance, elles sont en attente d'une solution. De plus, l'image de la police est écornée et cette absence de culture d'entreprise est très néfaste pour l'institution.»

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article