18.11
20:50

Retour sur la conférence de presse de Paul Magnette

Quels ont été les principaux points abordés par l'informateur royal et quid de la suite de sa mission ?

Paul Magnette a été prolongé dans sa fonction d'informateur jusqu'au 25 novembre. 

À 17H, il a a tenu une conférence de presse pour informer les citoyens sur l'avancement de sa mission. 

Le socialiste a poursuivi en présentant le travail accompli. Il a d'abord rappelé les six thématiques prioritaires identifiées:

  • l'amélioration du taux d'emploi et de la qualité de l'emploi,
  • la cohésion sociale et la lutte contre la pauvreté,
  • la justice et la sécurité,
  • la transition climatique en lien avec le développement économique,
  • les politiques liées aux migrations,
  • la modernisation de l'Etat afin de rendre le fonctionnement de l'Etat fédéral plus efficace.

«Nous avons passé une dizaine d'heures avec chaque parti ou famille politique à examiner en profondeur ces six thèmes», a précisé Paul Magnette. L'informateur a indiqué que chaque note rédigée était composée de trois parties: une sur l'état de la situation chiffrée, une partie fixant un objectif, une partie tentant de définir les mesures nécessaires pour atteindre les objectifs.

«Les débats ont porté sur les trois parties. Il faut d'abord être d'accord sur le constat et sur le diagnostic. Quand on est d'accord sur le constat et le diagnostic, il est relativement facile de dégager des objectifs pour remédier aux problèmes, et puis il devient un petit peu plus difficile de traduire ces objectifs dans des politiques concrètes et efficaces», a expliqué Paul Magnette.

Il a dégagé plusieurs points faisant consensus tels que : l'augmentation du taux d'emploi, la justice, la sécurité ainsi que la lutte contre les violences envers les femmes.
Il procèdera dans la semaine qui vient à des avec les partenaires sociaux représentants des travailleurs et des employeurs, les associations de lutte contre la pauvreté, les associations environnementales. Magnette veut, par ces rencontres vérifier l'adhésion des «principales forces vives de la société» aux consensus trouvés avec les partis consultés.


 

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article